Le terme de vortex polaire a été médiatisé pendant la vague de froid qui a touché l’Amérique du Nord durant l'hiver 2013-2014. © Nick_H, Pixabay, CC0 Creative Commons

Planète

Vortex polaire

DéfinitionClassé sous :météorologie , vortex polaire , dépression

Le terme vortex polaire est employé pour désigner une dépression qui s'installe de manière durable dès la moyenne troposphère et jusque dans la stratosphère, à proximité de l'un des pôles géographiques de la Terre. Des vents de haute altitude, donc, qui correspondent à une fluctuation ou à une déviation du jet-stream et qui contiennent ainsi, durant l'hiver de l'hémisphère nord, l'air glacial dans la zone arctique.

Ces vents de haute altitude se forment à partir de la différence de température qui règne entre l'équateur et les pôles. Ainsi en été, lorsque le pôle est ensoleillé, ces différences de températures sont moindres et les vortex polaires plus localisés. Et c'est au début de l'hiver qu'ils sont à leur maximum. Mais en général, ils ne dépassent pas les 1.000 kilomètres de rayon.

Lorsque le jet-stream faiblit et se détend, le vortex polaire peut se voir déformé en direction de latitudes plus méridionales. Il porte alors un air glacial à l'origine de vagues de froid. C'est l'exemple de celle qu'a connue l'Europe durant l'hiver en 2010.

Sur Titan, la plus importante lune de Saturne — et la seule à présenter une atmosphère dense —, un vortex se forme au-dessus du pôle sud, au début de l’hiver. Il a été photographié par la sonde Cassini en 2012. © NASA, JPL-Caltech, Space Science Institute

Des vortex polaires ailleurs que sur Terre

Les vortex polaires n'apparaissent pas seulement sur notre planète. On peut également en observer sur d'autres planètes du Système solaire et certains satellites naturels. Ainsi le vortex du pôle sud de Vénus a-t-il été observé pour la première fois par Mariner 10, en 1974. Plus tard, Venus Express en a appris un peu plus sur sa morphologie étonnamment changeante. En moins de 24 heures, il peut en effet prendre une forme de spirale, de « S » inversé puis de « 8 ». Et même, comme l'ont montré certaines images, se dédoubler.

Quant au vortex polaire découvert au-dessus du pôle sud de Saturne par un télescope terrestre, il intrigue par le fait qu'il s'agisse d'un vortex polaire chaud !

Cela vous intéressera aussi