En hiver, la température ressentie chute brutalement lorsqu’on est exposé au vent par rapport à un endroit sous abri. Une impression due à la convection thermique, qui s’applique également au ventilateur.

Cela vous intéressera aussi

Les températures indiquées dans les bulletins météométéo sont estimées à l'abri, en l'absence de vent et de soleilsoleil. Or, une température réelle mesurée de -5 °C se traduit en température ressentie de -10 °C avec un vent de 20 km/h et jusqu'à -16 °C pour un vent de 60 km/h. Cette sensation accrue de froid appelée « refroidissement éolien » est due au transfert thermique par convectionconvection. Lorsque vous êtes dehors par temps froid, un échange de chaleurchaleur se produit entre la surface de la peau et la mince couche d'airair en contact avec cette surface. Comme votre peau est à environ 35 °C, elle va donc réchauffer l'air autour. L'échange de chaleur étant proportionnel à la différence de température entre les deux corps, le transfert devient de plus en plus faible au fur et à mesure que l'air autour de la peau se réchauffe.

Indice de refroidissement éolien. Le tableau indique la température ressentie en fonction de la vitesse du vent. © Météo France
Indice de refroidissement éolien. Le tableau indique la température ressentie en fonction de la vitesse du vent. © Météo France

La température ressentie chute de plusieurs degrés en présence de vent

Mais en présence de vent, l'air se déplace rapidement de sorte que l'air réchauffé par la peau est sans cesse remplacé par de l'air froid. La peau cède ainsi un maximum de chaleur en permanence, la différence de température demeurant importante. C'est exactement le principe d’un ventilateur, qui déplace continuellement la masse d'air pour qu'un « nouvel » air froid arrive au contact de la peau.

Les prévisions météo intègrent de plus en plus souvent cette notion de « température ressentie » tenant compte du vent. Elle n'a pourtant rien de scientifique ; c'est une estimation utilisée notamment dans les régions au climat rigoureux pour alerter le public sur des mesures préventives à prendre contre les dommages causés par le froid (geluresgelures, hypothermie...). Le refroidissement éolien peut être limité par le port d'habits isolants ou de plusieurs couches de vêtements, qui emprisonnent l'air réchauffé et conservent ainsi la chaleur.