Notre température corporelle ne change jamais, sauf si l'on est malade ! © anitalvdb, Adobe Stock
Santé

Pourquoi la température de notre corps ne change jamais ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , température corporelle , système de thermorégulation

Qu'il fasse extrêmement chaud ou extrêmement froid, que nous soyons au repos ou en plein effort physique ou intellectuel, la température à l'intérieur de notre corps ne varie pas ou très peu, sauf si nous sommes malades ! On dit que l'humain est « homéotherme ». Comment notre organisme fait-il pour conserver une température constante quel que soit le contexte extérieur ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : existe-t-il une température maximale ?  Puisqu’il existe une température minimale qui représente l’immobilité presque absolue des atomes ou des molécules (-273,15 °C), l'impossibilité de dépasser la vitesse de la lumière impose-t-elle une température maximale ? Dans le cadre de sa série de vidéos Questions d’experts sur la physique et l’astrophysique, l’éditeur De Boeck a interrogé José-Philippe Pérez, professeur émérite à l’Université de Toulouse, afin qu’il réponde à cette question. 

Contrairement à d'autres espèces vivant sur la Terre, la température à l'intérieur du corps de l'Homme ne varie pas ou très peu. Le thermostat est réglé aux alentours de 37 °C. Une variation de quelques degrés en plus ou en moins dérégulerait le système et entraînerait des troubles métaboliques et neurologiques, pouvant aller jusqu'au décès.

Comment notre organisme détecte-t-il la température extérieure ?

Notre organisme possède plusieurs mécanismes biologiques permettant sa thermorégulation. En premier lieu, nous disposons d'un système évaluant les variations de température extérieure. Des neurones sensibles au froid sont localisés sous la peau et au niveau des mains et des pieds. Des neurones sensibles au chaud sont situés au niveau du buste. Ces deux types de thermosenseurs véhiculent l'information jusqu'au système nerveux central, et plus précisément jusqu'à l'hypothalamus. Selon les informations recueillies, le système nerveux central peut déclencher différentes voies de régulation de la température interne.

Comment notre organisme régule-t-il la température ?

Les effecteurs de la thermogenèse interviennent quand il fait froid et ceux de la thermolyse quand il fait chaud. Les premiers favorisent la production de chaleur et les seconds favorisent son élimination. Certains sont plus énergivores que d'autres. Il existe donc une hiérarchie : les moins coûteux en énergie sont utilisés en premier.

La régulation du diamètre des vaisseaux sanguins périphériques est par exemple un mécanisme de régulation de la température peu coûteux. Lorsque le diamètre diminue cela limite la perte de chaleur. Lorsque le diamètre augmente, cela favorise la perte de chaleur. C'est ce qu'on appelle le tonus vasomoteur.

Citons deux exemples de mécanismes de régulation de la température très coûteux en énergie pour nos organismes. Le frissonnement permet d'augmenter la production de chaleur tandis que la sudation permet d'éliminer de la chaleur à l'extérieur du corps humain.

À l'ère du réchauffement climatique, mieux comprendre comment fonctionne la thermorégulation de nos organismes est nécessaire. © tommaso79, iStock

La température est-elle exactement la même dans tout le corps ?

Non ! Il fait exactement 37 °C dans notre tête (cerveau) et dans notre buste. Mais pas forcément aux extrémités ou des écarts importants sont parfois observés. Par exemple, la température peut descendre en dessous de 30 °C dans les mains et dans les pieds. De même dans la cellule, où la température à l'intérieur de la cellule peut atteindre les 50 °C, au niveau des mitochondries.

À l'ère du réchauffement climatique, mieux comprendre comment fonctionne la thermorégulation de l'organisme humain pourrait aider à relever les défis du futur. 

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !