Huit planètes pour un panorama grandiose obtenu par la sonde Messenger. © Nasa/JHU APL/CIW

Sciences

En image : Messenger jette un regard sur le Système solaire

ActualitéClassé sous :Astronomie , image , messenger

Profitant de son dernier passage à proximité du Soleil avant d'aller définitivement se satelliser autour de Mercure, la sonde Messenger a réalisé un panorama de l'écliptique, le plan dans lequel tournent toutes les planètes autour de notre étoile.

  • Découvrez les images de Mercure 

Avec presque 8 milliards de kilomètres parcourus en six ans, la sonde américaine Messenger aura pris son temps avant de rejoindre la plus rapide des planètes du Système solaire. Treize orbites autour du Soleil, un survol de la Terre, deux de Vénus et trois de Mercure auront été nécessaires pour parvenir à s'insérer dans l'orbite de Mercure, ce qui sera chose faite le 17 mars prochain. Autant de manœuvres d'assistance gravitationnelle imposées par la limitation du poids de la sonde, donc de la quantité de carburant disponible.

Toutes ces allées et venues auront permis à Messenger de cartographier Mercure et de saisir quelques images émouvantes, comme celle du minuscule couple Terre-Lune. Sur la dernière ligne droite qui l'amène à s'installer pour une décennie d'observations autour d'une des planètes les moins connues, la sonde a profité de son point de vue privilégié au centre du Système solaire pour regarder tout autour d'elle.

Huit planètes et quelques satellites 

L'image ci-dessous est un étonnant panorama de ce que pourrait voir un hypothétique observateur installé près du Soleil. Suivons son regard en balayant le ciel de gauche à droite. On découvre d'abord la brillante Vénus, pour laquelle les derniers résultats de la sonde européenne Venus Express conduisent à penser qu'une activité volcanique pourrait s'y poursuivre encore aujourd'hui. Puis vient notre Terre et son satellite la Lune dernièrement touchée par un impact météoritique. Arrive ensuite la majestueuse Jupiter, géante parmi les géantes, accompagnée de ses satellites les plus brillants, une planète qu'on peut encore admirer au crépuscule en direction de l'ouest.

Laissons maintenant la place à deux discrètes dames : Uranus que la sonde Voyager 2 a été la seule à survoler il y a un quart de siècle et Neptune dont les océans de carbone liquide voient peut-être passer des icebergs en diamant. Franchissons la Voie lactée et retrouvons Mars, la planète aux deux cœurs. Nous nous rapprochons maintenant du Soleil et les étoiles pâlissent. Il nous reste à voir Mercure que le satellite Soho avait observé il y a quelques jours et enfin Saturne qui forme avec son cortège de satellites un monde merveilleux dont les images ne nous lassent pas.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi