Sciences

Cure de Jouvence pour le télescope Gemini sud

ActualitéClassé sous :Astronomie , télescope Gemini sud , optique adaptative

L'un des télescopes géants Gemini vient d'être doté d'un nouveau système d'optique adaptative qui va améliorer la qualité de ses futures images.

Premiers essais du nouveau laser qui fournit des données sur la turbulence atmosphérique au-dessus du télescope Gemini sud. © Gemini/Manuel Paredes
  • Découvrez les images d'un télescope géant, le Gran Tecan 

Le Cerro Pachon, l'un des sommets des Andes chiliennes, accueille l'un des plus grands télescopes de la planète, le Gemini sud avec un miroir primaire de 8,1 mètres de diamètre. Son jumeau, le Gemini nord, se trouve à Hawaï. Ils sont tous les deux le fruit d'une coopération entre les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada. Il y a environ un an l'astrophotographe Stéphane Guisard, qui est également ingénieur au VLT, avait réalisé deux vidéos en accéléré pour nous faire partager une nuit de travail au télescope Gemini sud. Ce télescope va augmenter ses performances grâce au plus efficace des systèmes d'optique adaptative actuellement disponibles.

Pour faire évoluer les grands télescopes modernes, les ingénieurs disposent de deux possibilités. Ils peuvent d'abord développer de nouvelles caméras plus sensibles et qui travaillent dans des bandes passantes plus étendues : c'est le cas du Wide Field Imager qui équipe le télescope de 2,2 mètres de l'ESO ou encore de la monstrueuse caméra installée sur le télescope Vista. Ils peuvent également mettre au point de nouveaux systèmes d'optique adaptative pour mieux contrecarrer les effets néfastes de la turbulence atmosphérique et améliorer la résolution des images. Ces innovations, outre le fait qu'elles donnent une nouvelle jeunesse à des télescopes qui sont parfois dépassés par des plus récents et des plus gros qu'eux, permettent également de tester de nouveaux dispositifs qui équiperont la prochaine génération de télescopes géants.

Le système d'optique adaptative Canopus comprend un ensemble de miroirs déformables logés dans un caisson qui prend place au foyer du télescope. © Gemini/Manuel Paredes

Chasse à la turbulence

La nuit du 20 au 21 janvier dernier, le nouveau laser qui équipe désormais le télescope Gemini sud est entré en action sur le ciel étoilé du Cerro Pachon. D'une puissance de 50 watts, ce laser est conçu pour produire cinq étoiles artificielles qui vont fournir des informations sur la turbulence atmosphérique. Le laser fait partie d'un ensemble optique et électronique, le GeMS (Gemini Multi-Conjugate Adaptive Optics System) qui sera capable de fournir une très haute résolution angulaire sur une grande zone du ciel. Grâce à l'analyse en temps réel des déformations subies par les étoiles artificielles, la turbulence sera immédiatement corrigée par un jeu de miroirs déformables installé au foyer du télescope, le système Canopus.

Les astronomes attendent beaucoup du GeMS qui devrait à terme leur offrir une nouvelle vision de l'univers et leur permettre de progresser sur des sujets fondamentaux comme la formation et l'évolution des étoiles et des galaxies.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi