Sciences

Astrophotographie : un trio de galaxies dans le Lion

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , constellation du Lion

Deux galaxies dans le même champ c'est bien, trois c'est encore mieux pour un astrophotographe. Rendez-vous aujourd'hui dans la constellation du Lion.

M 65, M 66 et NGC 3628, un trio de galaxies dans la constellation du Lion. © S. Wallart
  • Retrouvez les plus belles images de galaxies

La constellation du Lion, l'une des treize qui constituent le zodiaque, fait partie des constellations hivernales riches en objets astronomiques divers. Elle abrite entre autres l'étrange Objet de Hanny, un nuage gazeux aux formes irrégulières situé à 700 millions d'années-lumière de nous. Découvert par une institutrice néerlandaise en 2007 alors qu'elle épluchait les images du Galaxy Zoo, ce nuage gazeux rayonne sans doute sous l'action d'un puissant jet de rayons gamma émis par un quasar en activité dans une galaxie voisine. Autre curiosité de la constellation du Lion, l'amas de galaxies MACS J1149.5+2223 qui sert de lentille gravitationnelle en multipliant par 22 la luminosité d'une galaxie spirale distante de plus de 9 milliards d'années. Citons également l'Anneau du Lion, un nuage d'hydrogène et d'hélium primordial apparu dans un cosmos dépourvu en éléments lourds. Mais aujourd'hui notre regard se porte sur un trio de galaxies situées à 35 millions d'années-lumière.

La constellation du Lion et quelques-uns des objets célestes qui l'occupent. © DR

Tiraillements entre galaxies

Elles sont trois : M 66, M 65 et NGC 3628. M 66 est la plus imposante et la plus brillante avec une magnitude de 8,9. Découverte en 1780 par Charles Messier, elle a eu droit à un portrait particulièrement détaillé réalisé par le télescope spatial Hubble en 2010 pour son vingtième anniversaire. Déformée par l'action gravitationnelle de ses deux voisines, M 66 est une pépinière de supernovae dont le noyau central est décentré par rapport à ses bras spiraux. Des trois, M 65 est la galaxie qui semble le moins avoir souffert. Cette spirale dont les bras spiraux s'enroulent parfaitement autour d'un bulbe central bien formé a une magnitude de 9,3 et mesure 8 minutes d'arc dans sa plus grande longueur apparente. NGC 3628 ne fut découverte qu'en 1784 par William Herschel car c'est la moins brillante du trio du Lion. Fortement perturbée par ses voisines, elle ressemble à un os et possède une traînée gravitationnelle constituée de gaz et d'étoiles comme on en observe dans l'amas de la Vierge, une région céleste où les interactions gravitationnelles sont nombreuses. L'image ci-dessous a été réalisée par Sylvain Wallart en 30 minutes de poses avec un appareil photo numérique placé derrière une lunette de 80 millimètres de diamètre.

À propos de Sylvain Wallart

Ce jeune astronome amateur de 19 ans est inscrit depuis l'été 2007 sur notre forum d'astronomie (son pseudo est Sylvain62). Rompu aux pratiques de l'observation visuelle, il maîtrise également les différents domaines de la photographie comme le prouve sa galerie d'images.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.     

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi