L'Objet de Hanny, un étrange nuage de gaz vert qui flotte devant la galaxie IC 2497. La partie jaune-orange du nuage révèle l'existence de très jeunes étoiles. © Nasa/Esa/W. Keel (Université de l'Alabama) et l'équipe de Galaxy Zoo

Sciences

Le télescope Hubble se penche sur l'étrange Objet de Hanny

ActualitéClassé sous :Astronomie , Objet céleste , astronome

C'est peut-être le plus étrange objet céleste que les astronomes aient découvert depuis longtemps. L'Objet de Hanny, qui ressemble à un improbable îlot de verdure cosmique à proximité de la galaxie IC 2497, se révèle un peu sous le regard perçant du télescope spatial Hubble.

  • Retrouvez les plus belles images de galaxies 

Le développement de télescopes de plus en plus performants permet depuis quelques années d'obtenir très rapidement de grandes quantités d'informations sur des astres nouveaux ou des phénomènes imprévisibles. Les astronomes ont eu l'idée de faire appel aux internautes pour les aider à dépouiller ce volume de données de plus en plus important. Plusieurs programmes associant des volontaires des cinq continents ont ainsi vu le jour. Vous pouvez par exemple participer à la surveillance des éruptions solaires enregistrées par les sondes Stereo ou encore repérer et classer les galaxies découvertes dans le cadre du Sloan Digital Sky Survey.

En 2007 une jeune institutrice néerlandaise passionnée d'astronomie, Hanny van Arkel, fait une bien étrange découverte sur l'une des images du Galaxy Zoo qu'elle analyse sur son ordinateur. Au sud de IC 2497, une galaxie active située dans la constellation du Lion à 700 millions d'années-lumière, elle repère une tache vert foncé de forme irrégulière qui prend alors le nom de Hanny's Voorwerp (en néerlandais), l'Objet de Hanny.

Un nuage de gaz sous le feu d'un quasar

Les astrophysiciens ont rapidement soupçonné IC 2497 de ne pas être étrangère à la présence de l'Objet d'Hanny. De nombreux télescopes ont été pointés vers cette singularité cosmique et l'ont observée dans toutes les longueurs d'onde. L'Objet de Hanny a une température de 10.000 kelvins et n'est que la partie visible d'une bande gazeuse qui entoure la galaxie. C'est sans doute le puissant jet de matière expédié par un quasar en activité au sein de cette galaxie qui fait rayonner en vert l'Objet. De tels jets chargés en rayons gamma et X très énergétiques ont déjà été découverts chez un autre quasar, 3C 321 ; ce dernier « tire » sur une petite galaxie située à 20.000 années-lumière de lui.

Jusqu'à présent les astronomes n'avaient pas trouvé d'étoile dans l'Objet de Hanny. Mais le télescope Hubble vient de dénicher un très jeune amas stellaire en jaune-orange sur le cliché ci-dessous. Les protoétoiles se sont sans doute allumées après l'effondrement gravitationnel d'une partie du nuage de gaz comprimé par le jet du quasar.      

Cela vous intéressera aussi