Le gel hydroalcoolique détruit le microbiome de la peau qui nous protège des agressions extérieures. © Tierney, Adobe Stock
Santé

Le gel hydroalcoolique est-il dangereux pour les mains ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , produit désinfectant , gel hydroalcoolique
 

À base d'alcool, le gel hydroalcoolique détruit les virus et bactéries. Depuis l'épidémie de coronavirus, il est massivement employé pour se désinfecter les mains. Mais ce produit est-il vraiment sûr et quelles sont ses conséquences pour la peau ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Diagnostic du COVID19 : le point sur les tests  Ces derniers temps, on parle beaucoup des tests diagnostics du COVID19. Comment fonctionnent-ils ? Quelle est leur utilité et fiabilité respective ? Détails.  

Le gel hydroalcoolique est le produit de référence à utiliser pour se désinfecter les mains après avoir touché des surfaces contaminées, et éviter la transmission de maladies comme la grippe ou les gastro-entérites. En milieu hospitalier, les soignants sont amenés à se laver les mains avec du gel hydroalcoolique plusieurs dizaines de fois par jour.

Le gel hydroalcoolique détruit le film naturel protecteur de la peau

Pour être efficace, la solution doit contenir au moins 60 % d'alcool : c'est lui qui tue les microbes. Le problème est qu'il détruit indifféremment toutes les bactéries, pathogènes ou non. Or, notre peau est recouverte de bactéries et champignons qui constituent le microbiome cutané qui nous préserve des agressions extérieures (UV, pollution, évaporation...).

Ces bactéries commensales nous protègent aussi contre la colonisation par des bactéries pathogènes, et jouent un rôle central dans l'éducation du système immunitaire en favorisant notamment la production de cytokines lors de l'attaque d'un microbe pathogène. De plus, l'alcool a un effet desséchant et altère le film hydrolipidique naturel de la peau, rendant les mains sèches et plus vulnérables aux agressions. Enfin, l'utilisation à outrance de gel hydroalcoolique est soupçonnée de favoriser l'antibiorésistance.

Gel hydroalcoolique : comment bien l’utiliser ?

Faut-il alors se passer de gel hydroalcoolique pour se laver les mains ? L'OMS et l'Anses conseillent en tous cas de préférer le savon lorsqu'on dispose d'eau, ce dernier étant moins agressif pour la peau. Néanmoins, lorsque l'on est en déplacement ou que l'on n'a pas le temps de se laver les mains (un lavage des mains efficace devant durer au minimum 20 à 30 secondes), le gel hydroalcoolique demeure indispensable dans les situations à risque, comme lors d'épidémies. Voici quelques conseils pour limiter les dégâts :

  • lorsque vous êtes chez vous, inutile de se tartiner de solution hydroalcoolique à longueur de journée si vous ne touchez pas de surfaces ou de personnes contaminées ;
  • préférez les solutions hydroalcooliques « peau sensible » avec une concentration suffisante en actifs émollients (aloe vera, glycérine, huiles végétales de jojoba ou de caméline, hydroxyurée...) ;
  • hydrater abondamment ses mains avec de la crème nourrissante. Durant la nuit, vous pouvez l'appliquer en masque en étalant une épaisse couche de crème avec des gants en coton par dessus, afin de laisser pénétrer le produit.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !