Un régime sans résidus est un régime ne contenant aucune fibre alimentaire végétale et aucun résidu de viande. Son objectif est de diminuer le volume des selles. Il peut être prescrit par le médecin gastro-entérologue dans deux types de situations : avant une coloscopie ou lors de problèmes d’intestins.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La progastrine, un marqueur biologique du cancer du côlon Catherine Seva, biologiste moléculaire à l’Inserm, revient sur l’étude qui démontre que les taux de progastrine relevés dans les polypes bénins retirés du côlon peuvent prédire l’apparition future d'un cancer du côlon.

Que ce soit pour une préparation à un examen médical ou en raison d'une maladie intestinale, il faut parfois suivre un régime sans résidus quelques jours voire plus. Certains aliments sont alors à exclure de l'alimentation et cela concerne principalement ceux contenant des fibres.

Dans le cadre d’une coloscopie

Une coloscopie est un examen qui permet d’observer l’intérieur du rectum, du gros intestin (le côlon) et la fin de l’intestin grêle. L’examen est réalisé au moyen d’un endoscope souple introduit dans l’anus du patient. Il s’agit d’une petite caméra munie d’une lampe et parfois d’instruments chirurgicaux. Il permet au médecin de voir les anomalies présentes dans l’intestin, de pratiquer des biopsies, et si besoin de retirer des polypes. Afin que le médecin puisse bien examiner le côlon, celui-ci doit être vide et ne contenir aucune matière fécale. Avant une coloscopie, l’intestin nécessite donc d’être préparé. Un régime sans résidus doit être scrupuleusement suivi dans les 24 à 48 heures précédant l’examen.

Dans le cadre de problèmes intestinaux

Un régime sans résidus peut être conseillé par le médecin en cas de muqueuse digestive irritée, de gêne digestive, de ballonnements (gaz intestinaux). L’objectif est de mettre le côlon au repos quelques jours. Un régime sans résidus ne doit pas être poursuivi plus d’une semaine. Poursuivi plus longtemps, il entraîne à son tour des troubles digestifs : constipation, perturbation du microbiote intestinal.

La coloscopie permet de repérer des polypes dans les intestins. Elle nécessite un régime sans résidus à suivre avant l'examen. © phonlamaiphoto, Adobe Stock
La coloscopie permet de repérer des polypes dans les intestins. Elle nécessite un régime sans résidus à suivre avant l'examen. © phonlamaiphoto, Adobe Stock

Quels sont les aliments interdits dans un régime sans résidus ?

Un régime sans résidus complique quelquefois les repas de la personne concernée. Voici les aliments interdits :

  • viandes fumées grasses, en sauce, crues, charcuterie ;
  • matières grasses cuites ;
  • poissons fumés ou séchés ;
  • fruits et légumes cuits, crus ou en conserve ;
  • pommes de terre, quinoa ;
  • confitures ;
  • lait et laitages ;
  • pain complet ou frais, céréales, muesli ;
  • fromages fermentés (camembert, brie), persillés (roquefort, bleu) ;
  • pâtisserie, glace ou sorbet, chocolat avec noisettes ou fruits ;
  • condiments : moutarde, cornichons, sauces pimentées, aromates en feuille, sauce tomate, épices fortes, vinaigre ;
  • boissons alcoolisées, jus de fruits ou soda avec pulpe.

Quels sont les aliments autorisés dans un régime sans résidus ?

Les aliments autorisés lors d'un régime sans résidus (aussi appelé régime sans fibres) :

  • matières grasses non cuites (beurre, margarine, huile) ;
  • viandes cuites sans matière grasse : viande rouge maigre, lapin, volaille sans la peau, jambon maigre ;
  • poissons frais ou surgelés, non panés, cuits sans matière grasse ;
  • coquillages, crustacés, tout sauf escargots ;
  • œufs cuits sans matière grasse (à la coque, mollets, durs) ;
  • riz, pâtes, semoule, tapioca ;
  • pain blanc, biscottes ;
  • assaisonnements : jus de citron sans pulpe ni pépin, sel, aromates sans feuille ;
  • bouillon en cubes ou bouillons clairs ;
  • fromage à pâte dure : gruyère, cantal, hollande, tomme de Savoie ou pyrénées ;
  • biscuits secs, meringues, sucre, miel, gelées ;
  • eau plate : eau minérale, du robinet, de source ;
  • eau gazeuse naturelle ou aromatisée ;
  • jus de fruits sans pulpe ;
  • infusions, thé, café ;
  • produits sucrés : sucre, miel, chocolat noir et au lait (sans fruits secs).