Quelle est la part de la génétiquegénétique dans les troubles de l'audition ? Le bruit ou certaines droguesdrogues affectent-ils l'audition ? Comment soigner et éviter les otitesotites à répétition ? Découvrez les réponses à ces trois questions.

Audition, génétique... © Iaremenko Sergii, Shutterstock
Audition, génétique... © Iaremenko Sergii, Shutterstock

Quelle est la part de la génétique dans les troubles de l'audition ?

L'otospongioseotospongiose est une maladie pour laquelle la génétiquemaladie pour laquelle la génétique joue un rôle. Elle se caractérise par une baisse d'audition due à un blocage au niveau de la chaîne des osselets. La maladie apparaît plus souvent chez des femmes jeunes et évolue lors de poussées. Un rôle des hormoneshormones est probable, car les poussées semblent liées à la pubertépuberté ou à la grossesse de la patiente. Le traitement chirurgical consiste à remplacer l'étrier par une prothèseprothèse ; si l'opération est réussie, le fonctionnement de la chaîne des osselets est rétabli. La préventionprévention de l'otospongiose passe notamment par l'administration de fluor ; suivant un processus mal connu, la maladie paraît associée à un mauvais métabolismemétabolisme du fluor.

Les chromosomes d'un individu de sexe masculin. © Administration américaine, domaine public
Les chromosomes d'un individu de sexe masculin. © Administration américaine, domaine public

Les surdités de perceptionsurdités de perception ont souvent des causes génétiques. En effet, plus de la moitié des surdités prélinguales (qui apparaissent avant l'apprentissage du langage) auraient une cause génétique. Certaines de ces surdités interviennent dans le cadre de syndromessyndromes particuliers : cela signifie que la surdité fait partie d'un ensemble de symptômessymptômes liés à la même maladie. C'est par exemple le cas du syndrome de Gusher qui est dû à un problème au niveau du chromosome X. Ce syndrome se rencontre principalement chez des garçons (qui n'ont qu'un seul chromosome X) ; il est associé à une malformation de l'oreille interneoreille interne.

Le bruit ou certaines drogues affectent-ils l'audition ?

L'exposition au bruit, par exemple dans un cadre professionnel, peut provoquer la surdité. On estime qu'une personne exposée plus de huit heures par jour à un bruit supérieur à 85 décibelsdécibels est en situation de danger pour son audition car un tel bruit peut provoquer des lésions irréversibles de la cochléecochlée. C'est pourquoi les professionnels travaillant dans un milieu bruyant doivent porter un casque pour se protéger. À titre privé, il est nécessaire de fuir les ambiances trop bruyantes. Par exemple, lors d'une soirée dansante, il faut éviter de se placer à proximité de la source sonore. Le baladeur doit être réglé à un niveau d'écoute léger.

Schéma de la structure de la streptomycine, molécule qui peut conduire à des problèmes d'audition. © Wikipedia, domaine public
Schéma de la structure de la streptomycine, molécule qui peut conduire à des problèmes d'audition. © Wikipedia, domaine public

Certains médicaments, comme des antibiotiquesantibiotiques (streptomycine), pourraient favoriser le développement d'une surdité. Des intoxications au dioxyde de carbonedioxyde de carbone peuvent aussi provoquer la surdité. Tabac, alcool et drogues doivent être évités car ils sont nocifs pour l'oreille.

Comment soigner et éviter les otites à répétition ?

Il existe deux sortes d'otites : les otites séreusesotites séreuses et les otites aiguës. L'otite séreuse est caractérisée par la formation de sécrétionssécrétions qui gênent l'audition ; la surinfection peut conduire à l'otite aiguë, au cours de laquelle un microbemicrobe infecte l'oreille moyenneoreille moyenne. À ce stade, l'oreille est douloureuse et la fièvrefièvre apparaît. Un traitement antibiotique peut être envisagé pour traiter l'otite aiguë.

L'allaitement permet de prévenir les otites chez le nourrisson. © Wikipedia, domaine public
L'allaitement permet de prévenir les otites chez le nourrisson. © Wikipedia, domaine public

Les otites doivent être évitées chez les enfants, dès leur plus jeune âge, car elles peuvent être à l'origine de surdités. Ainsi, l'allaitement doit être favorisé, afin que les anticorpsanticorps maternels protègent les nourrissons. Quand cela est possible, il est préférable que les petits enfants ne soient pas gardés en collectivité, car les crèches véhiculent de nombreux microbes. Lors d'un rhume, il est nécessaire de bien laver le neznez des enfants, puis de leur apprendre à se moucher seuls, ceci pour éviter qu'une rhinopharyngite se complique en otite. Les enfants ne doivent pas rester dans un environnement enfumé : la fumée de cigarette augmente le risque d'otites.