Parmi les différents types de surdité, la surdité de transmissionsurdité de transmission touche la chaîne des osselets. Plusieurs causes peuvent engendrer ce défaut de l'audition.

La surdité de transmission. © Stasique, Fotolia
La surdité de transmission. © Stasique, Fotolia

La surdité est définie comme une gêne auditive importante. Cependant, elle peut être légère, moyenne, profonde ou totale.

La surdité de transmission touche l'oreille « mécanique », c'est-à-dire l'oreille externeoreille externe ou l'oreille moyenneoreille moyenne, jusqu'à l'étrier. En général, ce type de surdité trouve une solution dans un appareillage ou une opération.

La chaîne des osselets. À gauche, la membrane du tympan. Au centre : <em>malleus </em>(marteau), <em>incus </em>(enclume) et <em>stapes </em>(étrier). À droite, le vestibule. © Wikipedia, « <em>Gray's antomy</em> », domaine public
La chaîne des osselets. À gauche, la membrane du tympan. Au centre : malleus (marteau), incus (enclume) et stapes (étrier). À droite, le vestibule. © Wikipedia, « Gray's antomy », domaine public

Les causes de la surdité de transmission

Cette surdité peut être due à :

  • une malformation congénitale : c'est une malformation observée dès la naissance de l'enfant, elle n'est pas pour autant héréditairehéréditaire ;
  • une amputationamputation suite à un traumatisme ;
  • un rétrécissement du conduit auditif externe par infection, ou à cause d'un bouchon de cire ou d'un corps étranger,
  • une perforation du tympantympan ;
  • un blocage ou une destruction de la chaîne des osselets ;
  • un blocage de la trompe d'Eustache à cause de l'accumulation de liquide visqueux, par exemple dans le cadre d'une otite séreuse.