Un peu de drogue, et les oiseaux chantent de bonheur

Classé sous :oiseaux , drogue , Fentanyl

Les étourneaux prennent plaisir à chanter en groupe. Un comportement qu'ils reproduisent une fois seuls. Et qui semble récompensé par la libération d'opioïdes, dans une partie de leur cerveau. Que provoquent ces molécules ? Telle est la question sur laquelle se sont penchés des chercheurs, dont l'étude est publiée dans Scientific Reports

Ces scientifiques ont donné un opiacé, le fentanyl, à 31 étourneaux. Utilisé en médecine, il soulage la douleur et offre aux patients un sentiment d'euphorie. L'idée étant de mettre ces oiseaux de bonne humeur, afin d'observer les changements de comportement de chant engendrés. En réponse, les étourneaux ont chanté une forme de jazz. « C'est la preuve qu'un état positif est induit par la présence de compagnons de groupe, ce qui stimule le chant, et que les oiseaux continuent à produire des chants grégaires parce que c'est gratifiant », s'est réjoui Lauren Riters, coauteur de l'étude, dans le Times.

La bonne humeur suscitée artificiellement serait la raison du chant. Ce qui, pour Lauren Riters, suggère « que les oiseaux chantent parce qu'ils se sentent bien, et que le chant les aide à maintenir cet état positif ». Le chant influencerait alors l'état de récompense. Après avoir ressenti les bénéfices de ce chant, les oiseaux pourraient former des associations entre le lieu ou la situation dans lesquels ils se trouvaient, et cet état de bonheur. 

L'étourneau sansonnet, dit Sturnus vulgaris, est une espèce de passereaux hautement sociable. © EcoView, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le jardinier brun, un étrange oiseau collectionneur  Le jardinier brun est une oiseau originaire de Papouasie occidentale. Il est connu pour sa capacité a imiter de nombreux sons, à l’image de certains perroquets. Pour séduire la femelle il construit une grande hutte qu’il décore méticuleusement, comme on peut le voir au cours de cette vidéo.