Une nouvelle espèce de tortue découverte grâce à la génétique

Classé sous :tortue , tortue matamata , reptile

Il n'existe qu'une espèce de tortue matamata, la Chelus fimbriata. Enfin jusqu'à aujourd'hui ! Sur les bases d'une étude génétique, des chercheurs de l’institut Senckenberg en Allemagne, ont distingué deux populations de tortues matamata : celle du bassin de l'AmazoneChelus fimbriata, et celle de la rivière Orinoco en Amérique du Sud, Chelus orinocensis. Grâce à l'étude de 75 échantillons d'ADN, les scientifiques ont compris que ces deux populations de tortues étaient différentes génétiquement et morphologiquement. Elles auraient divergé durant le Miocène, il y a 13 millions d'années.

Les tortues matamata sont connues pour leur physique pour le moins étrange. Pourtant celui-ci est parfaitement adapté à leur mode de vie, lui aussi à part dans le monde des tortues. En effet, la tortue matamata vit enfouie dans la vase sous l'eau. Son corps qui rappelle un rocher couvert d'algues lui permet de se fondre dans son environnement. Si une proie passe devant elle, elle ouvre sa gueule et l'attrape sans crier gare.

Le physique de la tortue matamata est atypique mais parfaitement adapté à son mode de vie. Aujourd'hui, il existe deux espèces génétiquement différentes : la Chelus fimbriata et la Chelus orinocensis. © Institut Senckenberg
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les plus vieux fossiles de tortues  Des chercheurs polonais ont officialisé la découverte des plus vieux fossiles de tortues, datant de 215 millions d'années.