Santé

Hépatite C

Dossier - Hépatite : tout savoir sur les hépatites
DossierClassé sous :médecine , hépatite , Hépatites

-

L'hépatite est une maladie du foie conduisant à la destruction de ses cellules. Souvent d'origine virale, l'hépatite chronique peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie.

  
DossiersHépatite : tout savoir sur les hépatites
 

1 -  Présentation de l'hépatite C

Environ 500 000 français seraient porteurs du virus de l'hépatite C (VHC). Il s'agit d'une estimation car, dans un tiers des cas, les personnes infectées ignorent leur contamination. Dans les années 1970, de nombreux cas d'hépatites "non-A non-B" ont été décrits, la plupart seraient des hépatites C.

© Graham Colm - Wikipedia Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 License.

Le virus VHC n'a été découvert qu'en 1989. Il s'agit d'un virus à ARN simple brin, apparenté aux Flavivirus. Il existe plusieurs souches de virus de l'hépatite C, les plus fréquentes en France étant les sous-types 1b et 3a.

2 - Les modes de transmission

Don de sang - Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sang © Rama, Wikimedia Commons

Le virus de l'hépatite C se transmet par le sang, par transfusion sanguine ou lors de l'utilisation d'une aiguille infectée. En France, de nombreuses personnes ont été contaminées par transfusion avant le dépistage automatique des donneurs de sang, qui est apparu au début des années 1990. Aujourd'hui, c'est surtout la toxicomanie intraveineuse qui est responsable de la propagation du virus. La transmission lors de rapports sexuels est possible mais exceptionnelle, l'hépatite C étant beaucoup moins contagieuse que l'hépatite B. La transmission de la mère à son nouveau-né est rare. Enfin, la transmission nosocomiale, lors d'examens à l'hôpital (endoscopie...) est possible, mais faible en raison de l'utilisation de matériel à usage unique.

Diagramme simplifié du cycle de réplication du virus de l'hépatite C © Graham Colm Wikipedia Domaine Puclic

3 - Les signes de la maladie

L'incubation dure entre 30 et 150 jours. La phase aiguë est en général asymptomatique, si bien que l'individu ne sait pas qu'il est infecté. Parfois, la phase aiguë conduit à des symptômes rappelant ceux de la grippe, comme de la fatigue, une fièvre, des courbatures et des maux de tête. L'ictère apparaît dans moins d'un cas sur dix. Le taux des transaminases dans le sang augmente et les anticorps anti-VHC apparaissent après quelques semaines d'évolution. Si au bout de 6 mois le taux de transaminases reste élevé, on passe au stade d'hépatite chronique. Alors que l'hépatite B ne devient chronique qu'une fois sur dix, 80 % des cas d'hépatite C le deviennent. Le virus semble échapper aux défenses immunitaires, en se camouflant et en modifiant ses antigènes de surface.

L'hépatite C chronique peut évoluer en cirrhose et en cancer du foie. Si l'hépatite C est diagnostiquée suffisamment tôt, elle peut être traitée. Le traitement se justifie uniquement pour la forme chronique : il utilise l'interféron associé à la ribavirine.