Santé

Hépatite non-virale, hépatite médicamenteuse et hépatite alcoolique

Dossier - Hépatite : tout savoir sur les hépatites
DossierClassé sous :médecine , hépatite , Hépatites

-

L'hépatite est une maladie du foie conduisant à la destruction de ses cellules. Souvent d'origine virale, l'hépatite chronique peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie.

  
DossiersHépatite : tout savoir sur les hépatites
 

Le terme d'hépatite désigne une affection inflammatoire du foie au cours de laquelle les cellules hépatiques sont détruites. La plupart des hépatites sont d'origine virale mais d'autres causes peuvent conduire à une hépatite.

1 - Les hépatites non-virales

Certaines hépatites ont une origine auto-immune : le système immunitaire s'attaque aux cellules du foie. Ces hépatites sont parfois associées à d'autres maladies auto-immunes, mais la plupart du temps leur cause demeure mystérieuse.

Certaines hépatites "toxiques" sont dues à l'absorption de molécules dangereuses pour l'organisme comme l'amanite phalloïde. Parmi les hépatites non-virales, on trouve notamment les hépatites médicamenteuses et les hépatites alcooliques.

Une amanite phalloïde. Source : http://mycorance.free.fr/

2 -  Les hépatites médicamenteuses

Certains médicaments courants comme le paracétamol peuvent provoquer des hépatites. Les médicaments sont transformés au niveau du foie avant d'être éliminés par les reins, d'où la possibilité d'une toxicité hépatique. Ce type d'hépatites conduit à une mortalité élevée. Dans le cas du paracétamol, il ne faut pas dépasser la dose de 3 g par jour. A forte dose, le patient risque une hépatite et une insuffisance rénale. Le paracétamol est détoxifié dans le foie, et une partie est transformée par l'intervention des cytochromes P450, pour donner une molécule réactive toxique. Cette molécule peut elle-même être détoxifiée dans le foie grâce au glutathion. Si le nombre de molécules de glutathion est insuffisant, des lésions du foie ont lieu. Le jeûne et l'alcoolisme augmentent la toxicité du paracétamol. Le traitement de l'intoxication au paracétamol utilise la N-acétylcystéine qui peut jouer le même rôle que le glutathion.

3 - L'hépatite alcoolique

L'hépatite peut aussi être causée par l'absorption chronique d'alcool. L'évolution de la maladie peut conduire rapidement à la cirrhose si le malade ne sait pas modérer son absorption d'alcool. Une ingestion de grandes quantités d'alcool sur une courte période peut aussi entraîner une hépatite aiguë.
L'éthanol est métabolisé par le cytochrome P450, ce qui conduit à la production de radicaux libres : l'alcool provoque donc un stress oxydant au niveau du foie. Le traitement de l'hépatite alcoolique aiguë nécessite l'arrêt de la consommation d'alcool. Une corticothérapie et des apports nutritionnels (vitamines...) sont souvent prescrits. La transplantation peut être envisagée dans certains cas (hépatite fulminante par exemple).