Santé

Hépatite B

Dossier - Hépatite : tout savoir sur les hépatites
DossierClassé sous :médecine , hépatite , Hépatites

-

L'hépatite est une maladie du foie conduisant à la destruction de ses cellules. Souvent d'origine virale, l'hépatite chronique peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie.

  
DossiersHépatite : tout savoir sur les hépatites
 

1 - Présentation de l'hépatite B

En France, environ 300 000 personnes porteraient l'antigène HBs, qui est le signe d'une infection chronique au virus VHB (virus de l'hépatite B). Ces antigènes se retrouvent plus souvent chez les hommes (1,1 % de la population masculine) que chez les femmes (0,2 % de la population féminine). La moitié environ des personnes porteuses des anticorps HBs ignoreraient leur séropositivité à l'hépatite B. Le virus de l'hépatite B fait partie de la famille des Hepadnavirus. Il comprend une enveloppe portant l'antigène HBs, à l'intérieur de laquelle se trouve la nucléocapside. Celle-ci contient un ADN circulaire qui a la particularité d'être partiellement double brin.

Visualisation de l'antigène HBs au microscope électronique. Source : Wikimedia Commons, auteur : GrahamColm.

2 - Les modes de transmission de l'hépatite B

L'hépatite B se transmet par voie sexuelle, par le sang ou d'une mère à son nouveau-né (lors de l'accouchement et de l'allaitement). A l'heure actuelle, il n'existe plus de risque de contracter l'hépatite B par transfusion sanguine, car il existe un dépistage systématique de l'antigène HBs. En revanche, le risque est important parmi les personnes utilisant des drogues en intraveineuse.

Dessin du virus de l'hépatite B, particules et surface © Graham Colm Wikipedia Domaine Public

3 - Les signes de la maladie

L'infection par le VHB est souvent asymptomatique. Au début de la phase aiguë, l'individu infecté peut ressentir de la fatigue, des nausées et des douleurs au niveau du foie. Un ictère peut apparaître et durer quelques semaines. Le patient manque généralement d'appétit, d'où une perte de poids. Les analyses médicales montrent une augmentation du taux des transaminases, mais aussi la présence des antigènes HBs. Pour les hépatites aiguës, une surveillance médicale est nécessaire afin de s'assurer que l'hépatite ne devienne pas chronique. Dans 2 à 10 % des cas, la phase aiguë évolue en hépatite chronique qui nécessite un traitement antiviral. L'hépatite chronique peut provoquer la cirrhose ou le cancer du foie. Dans ce cas, la transplantation du foie peut être envisagée.

Très rarement (de 0,1 à 1 % des cas environ), la phase aiguë évolue en hépatite fulminante. Il s'agit d'une insuffisance hépatique mortelle, si aucune greffe de foie n'est possible.