Chez les patients atteints de la maladie de Crohn, l'intestin connaît des poussées inflammatoires parfois sérieuses. © Alex, Adobe Stock
Santé

La maladie de Crohn serait-elle déclenchée par une bactérie ?

ActualitéClassé sous :Maladie de Crohn , microbiotes , E. coli

La maladie de Crohn est une maladie chronique inflammatoire de l'intestin à l'origine inconnue. Des chercheurs pensent qu'une bactérie E. coli un peu particulière pourrait la déclencher.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quelles sont les différences entre bactéries et virus ?  Ce sont des microbes. Ils sont tout petits et on les confond assez facilement. Pourtant, bactéries et virus sont deux choses bien différentes. Et pour lutter efficacement contre ceux qui provoquent des maladies, mieux vaut les identifier clairement. 

La maladie de Crohn est une maladie chronique inflammatoire qui affecte toutes les portions de l'intestin. Elle se manifeste par « poussées inflammatoires » difficiles à prévoir et d'intensité variable. L'inflammation chronique de la muqueuse intestinale provoque diarrhées, troubles de l'alimentation ou encore hémorragies, qui affectent la vie quotidienne des malades et nécessitent parfois une hospitalisation. Environ 200.000 personnes sont concernées par cette maladie dont la cause est encore inconnue. Les scientifiques ont mis en lumière des gènes pouvant augmenter le risque de développer la maladie de Crohn, mais la part génétique ne saurait à elle seule expliquer son apparition. Des facteurs environnementaux semblent aussi impliqués. En effet, l'inflammation altère l'équilibre de l'intestin et aussi celui du microbiote.

Selon des chercheurs de l'université de McMaster au Canada, le contexte inflammatoire de la maladie de Crohn favorise l'invasion d'un colibacille particulier, appelé E. coli adhérent invasif (ECAI). Ce dernier est présent dans 70 à 80 % des personnes atteintes de la maladie de Crohn étudiées. Ils décrivent dans Nature Communications les facteurs génétiques qui permettent aux ECAI d'envahir et de persister dans la muqueuse intestinale des malades.

Des bactéries E. coli vues au microscope électronique. © NIAID

Un E. coli bien armé

De prime abord, il est difficile de différencier un E. coli commensal, une bactérie commune du microbiote intestinal sain, d'un ECAI, potentiellement pathogène. Ce dernier ne révèle son visage qu'en condition inflammatoire. En effet, les scientifiques ont identifié plusieurs gènes métaboliques qui sont surexprimés lors d'une inflammation et qui lui permettent de survivre et de se multiplier. Parmi eux, il y a celui qui code pour une nanomachine, assez répandue chez les bactéries, le système de sécrétion de type IV (T4SS). In vivo, dans un modèle murin qui reproduit la maladie de Crohn, les bactéries privées du T4SS sont incapables de coloniser l'intestin, au contraire sa présence permet aux ECAI d'adhérer à la muqueuse intestinale et de former un biofilm qui les protège des antibiotiques.

En effet, le T4SS est composé de plusieurs protéines qui forment un complexe autour d'un « trou » qui traverse la membrane et la paroi bactérienne. Ce trou, appelé pilus, permet aux bactéries d'échanger de l'ADN (lors de la conjugaison), mais aussi de sécréter des protéines dans le milieu extérieur. Les pili participent également à l'adhérence bactérienne et à la production de biofilms. Évidemment, la présence des ECAI protégés dans leur matrice ne facilite pas la résolution de l'état inflammatoire caractéristique de la maladie de Crohn. Mais peut-on dire que ces bactéries sont l'agent causal de la maladie ? Brian Coombes, scientifique à l'université de McMaster et directeur de cette recherche, y croit. « Nous pensons que l'ECAI est un déclencheur potentiel de la maladie de Crohn », déclare-t-il dans un communiqué de presse. Si cette hypothèse est plausible, d'autres études seront nécessaires pour la confirmer.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !