L'hiver approche et avec lui la grippe, une infection qui fait plusieurs milliers de morts chaque hiver. En prévention, la campagne vaccinale débute le 18 octobre 2022. Voilà tout ce qu'il faut savoir des vaccins de la saison 2022-2023 ! 

L'hiverhiver n'est qu'à quelques encablures et avec lui, la grippe saisonnière. Comme chaque année, une campagne vaccinale est mise en place pour lutter contre ce virusvirus parfois mortel chez les plus vulnérables. Dès demain, le 18 octobre 2022, les personnes âgées ou fragiles pourront se faire vacciner gratuitement contre la grippe. Voici tout ce qu'il faut savoir sur les vaccinsvaccins de cette saisonsaison 2022/2023. 

Les virus Influenza, en constante mutation

Les virus de la grippevirus de la grippe possèdent un seul brin d'ARNARN de polarité positive comme matériel génétique, un génome instable qui mute facilement. Ces mutations induisent des changements réguliers dans la structure des deux protéinesprotéines de surface des virus de la grippe : l'hémaglutinine et la neuraminidaseneuraminidase. Par leurs rôles dans l'entrée du virus dans sa cellule hôte, ces deux protéines sont des cibles de choix pour les anticorpsanticorps vaccinaux.

Les virus de la grippe sont regroupés dans quatre familles, nommées de A à D, mais seuls les virus de la grippe Agrippe A et B sont responsables d'épidémies saisonnières. La part d'infections due aux virus de la grippe C est négligeable et les virus de la grippe D n'infectent pas l'être humain.

Voir aussi

Grippe et rhume : quelles différences ?

La surveillance des virus de la grippe et la conception des vaccins anti-grippaux

Les virus influenza font l'objet d'une surveillance tout au long de l'année et partout dans le monde. Des programmes de surveillance permettent de connaître la nature des souches grippales prédominantes. Des informations précieuses sont collectées par l'OMSOMS qui émet chaque année ces prévisions concernant les souches susceptibles de provoquer une épidémie durant l'hiver. Elles paraissent en mars pour l'hémisphère Nord et en septembre pour l'hémisphère Sud. Les laboratoires pharmaceutiques se basent sur ces données pour concevoir chaque année un nouveau vaccin anti-grippe qui sera efficace contre les souches en circulation.

Plusieurs techniques sont utilisées pour produire ces vaccins :

  • les vaccins à base d'œufs. La technique historique dans laquelle les virus vaccinaux sont injectés dans un œuf de volaille fécondé. Après quelques jours de réplicationréplication, le fluide contenant les virionsvirions est prélevé de l'œuf. Cette technique permet de produire des vaccins vivants atténuésatténués et inactivés. Pour ces derniers, une étape supplémentaire d'inactivation et de purification des virions est nécessaire.
  • les vaccins obtenus en culture cellulaire. Des cellules de mammifèresmammifères en culture sont infectées par le virus vaccinal. Après sa réplication, le surnageant est récolté et l'antigèneantigène vaccinal purifié.
  • les vaccins recombinants. Ils sont obtenus par génie génétiquegénie génétique. Ici, pas besoin d'un virus vaccinal, des cellules sont infectées par un vecteur viral contenant les informations génétiques nécessaires à la production l'antigène vaccinal (une protéine proche de l'hémagglutininehémagglutinine de la souche en circulation.
Chaque année, les virus de la grippe provoquent une épidémie saisonnière. © Axel Kock, Adobe Stock
Chaque année, les virus de la grippe provoquent une épidémie saisonnière. © Axel Kock, Adobe Stock

La composition des vaccins pour l'hiver 2022-2023

Une injection d'un vaccin anti-grippe peut protéger contre quatre souches (vaccin quadrivalent) ou trois souches (trivalent) en même temps. Les recommandations pour l'hiver 2022-2023 émises par l'OMS indiquent que les vaccins quadrivalents devront contenir :

  • un virus de type H1N1pdm09 (souche Wisconsin pour les vaccins en culture cellulaire et Victoria pour les vaccins à base d'œufs) ;
  • un virus de type H3N2 (grippe A) ;
  • un virus de type B/Austria/1359417/2021 ;
  • un virus de type B/Phuket/3073/2013.

Les souches recommandées pour les vaccins trivalents :

  • un virus de type H1N1pdm09 (souche Wisconsin pour les vaccins en culture cellulaire et Victoria pour les vaccins à base d'œufs) ;
  • un virus de type H3N2 (grippe A) ;
  • un virus de type B/Austria/1359417/2021.

Voir aussi

Tout savoir sur la grippe

La vaccination contre la grippe, pour qui ?

Selon le dernier bulletin épidémiologique, les virus grippaux ne circulent pas encore de façon dynamique en France métropolitaine. En Outre-mer, l'épidémie est plus active. L'île de la Réunion est en phase épidémique depuis la semaine 39 et la Martinique entre en phase pré-pandémique.

En préventionprévention, la campagne de vaccinationvaccination pour l'hiver 2022-2023 commence le 18 octobre 2022. Elle concerne d'abord les 65 ans et plus, la tranche d'âge la plus exposée aux complications graves de la grippe qui nécessitent une hospitalisation et peuvent être mortelles. Environ 10.000 personnes succombent chaque année des suites de la grippe en France. Les femmes enceintes, les personnes ayant des comorbidités, les immunodéprimés et leur entourage sont aussi encouragés à se faire vacciner contre la grippe. Après le 15 novembre, la vaccination contre la grippe sera ouverte à tous mais non remboursée par l'Assurance maladie.

Cette campagne vaccinale se déroule en même temps que celle contre le variant OmicronOmicron du SARS-CoV-2. La Haute Autorité de SantéHaute Autorité de Santé recommande que ces deux vaccins soient administrés en même temps pour ne pas retarder la vaccination antigrippale.