Sciences

Job étudiant : tout ce qu'il faut savoir

Question/RéponseClassé sous :Financer ses études , Etudiants , université
Attention à ne pas choisir un job étudiant trop prenant, car la priorité ce sont quand même les études ! © Fotolia

Un job étudiant, cela correspond avant tout à une recherche d'indépendance financière. Peu d'étudiants choisissent un job pour le plaisir, car il ne faut pas oublier les études. Les points à valider avant de chercher : le type de job, les horaires, la rémunération... Et gare à ne pas empiéter sur vos études ! 

Job étudiant : quel type de travail ?

La plus grande partie des jobs étudiants sont accessibles au plus grand nombre. Ils ne nécessitent pas de qualification précise pour être exercés.

On retrouve ainsi le plus souvent les mêmes types de jobs :

  • garde d'enfant ;
  • cours particuliers ;
  • distribution de prospectus ;
  • surveillance dans un établissement scolaire ;
  • animateur ;
  • serveur ;
  • hôtesse d'accueil sur des événements ponctuels...

Ce type d'offres se trouve facilement sur des sites Internet spécialisés dans les jobs ou les emplois pour les étudiants.  Nous pouvons par exemple citer www.pole-emploi.fr. Vous pouvez également vous tourner vers les agences d'intérim les plus proches de chez vous qui vous proposeront des missions en fonction de votre temps libre (Adecco, Adia, Manpower...). 

Combien d’heures hebdomadaires ?

C'est une question primordiale qu'il ne faut pas négliger à l'heure de vous lancer dans votre job. Il est nécessaire de bien garder en tête vos études, et que votre job ne prenne pas le dessus sur votre cursus scolaire. Ainsi, évaluez bien le temps que vous avez de disponible, comptez en moyenne entre 7 h et 15 h par semaine.

Une bonne option reste de travailler pendant les vacances scolaires. Dans ce cas, vous pouvez avoir un contrat de 35 heures sans problème. Les jobs d'été sont encore le meilleur moyen de travailler en évitant que votre travail n'influe sur vos études.

Quel salaire ?

Les jobs étudiants sont le plus souvent payés au Smic horaire du fait du peu de qualifications requises à l'embauche. Le Smic horaire brut est à l'heure de notre mise en ligne de 9,19 euros, et le mensuel est de 1.392,82 € brut pour 35 heures de travail hebdomadaire. Il faut aussi savoir que le dimanche peut être payé double, tout comme les heures de nuit qui prennent une inflation par rapport aux heures de jours. Tout cela est défini au préalable dans votre contrat de travail. Prenez le temps de bien le lire avec un proche plus expérimenté afin d'éviter toute mauvaise surprise.

Les bons plans ?

Le « must du must » pour un job étudiant reste d'en trouver un lié à vos études. Par exemple, si vous faites des études d’art, n'hésitez pas à présenter une candidature dans les musées et autres expositions. Comptez aussi que la France est championne dans le secteur du tourisme, n'hésitez pas à chercher dans ce domaine. L'avantage est double, vous travaillerez vos langues et les perfectionnerez, vous aurez également un premier aperçu du secteur d'activité auquel vous vous prédestinez. Il ne faut pas se laisser berner par les paillettes que mettent en avant certains employeurs, sauf exception il n'existe pas de job étudiant qui vous rendra riche en quelques mois. Les bons plans sont souvent trompeurs, prenez le temps avant d'accepter un emploi étudiant et n'hésitez pas à prendre conseil auprès de vos proches.

Job étudiant : les pièges à éviter

Parmi les pièges rencontrés, le plus courant d'entre eux et le plus pervers est que votre job prenne le dessus sur vos études et que celles-ci en pâtissent. Il est donc nécessaire de bien garder en tête que ce job n'est qu'un complément et n'est en rien une solution d'avenir. Autres pièges, certains employeurs profitent de leur situation et n'hésitent pas à vous faire faire des heures supplémentaires qui n'apparaissent pas sur votre bulletin de paie, pensez donc à bien noter les heures supplémentaires que vous faites et à en avertir votre patron. Prendre le temps de bien lire le contrat de travail avec votre futur employeur mais aussi avec un proche vous évitera toute surprise à l'arrivée. Enfin, ne vous engagez pas pour un job sans en avoir parlé autour de vous.

La législation

Chaque emploi nécessite obligatoirement un contrat de travail. Celui-ci doit être signé par vous et votre employeur à votre premier jour de travail. Vous devez déclarer vos revenus à travers votre déclaration qui se fait chaque année au mois de mai. Souvent faibles, vos revenus ne devraient pas être imposables. Vous pouvez également bénéficier de la prime pour l'emploi si vous réunissez les conditions préalables, renseignez-vous auprès de Pôle Emploi le plus proche de chez vous. Notez que si vous travaillez 60 heures par mois au moins, vous êtes alors dispensé de payer la cotisation pour la Sécurité sociale auprès de votre université.

Les avantages ?

Le statut étudiant salarié peut procurer des avantages qu'il ne faut pas négliger. Ainsi vous pouvez être exonéré de cotisation pour la Sécurité sociale auprès de votre établissement d'étude pour l'ensemble de votre année universitaire. Pour cela vous devez présenter votre contrat de travail lors de l'inscription administrative. Certaines universités acceptent des absences en Travaux Dirigés si vous prouvez un emploi à ses horaires. Néanmoins il est important de ne pas rater trop de cours au risque d'être vite perdu dans vos études, alors méfiez-vous et n'oubliez pas la règle d'or lorsque vous vous lancez dans un job étudiant : ne laissez jamais passer votre emploi au détriment de vos études.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi