Si vous êtes asthmatique, vous avez peut-être fait une crise plus sévère que d'habitude quelques jours avant un orage. Des scientifiques ont établi une corrélation entre les conditions météo lors d'un orage et les affections respiratoires chez les personnes âgées.

Tout comme les personnes qui voient la douleurdouleur de leur arthrosearthrose s'intensifier par temps humide, les asthmatiques peuvent aussi subir des crises dans certaines conditions météorologiques, les orages. Dans un article publié dans Jama Internal Medicine, des scientifiques américains ont baptisé cette affection des voies respiratoires liée à la météométéo « l'asthmeasthme des orages. »

Pour parvenir à ce lien qui ne saute pas aux yeuxyeux, les scientifiques se sont plongés dans les données atmosphériques concernant les orages et les impacts de foudrefoudre de la NOAANOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) entre 1999 et 2012 sur tout le territoire nord-américain. Puis ils ont recoupé ces données avec les motifs de consultation aux urgences pour une affection respiratoire des personnes de plus de 65 ans bénéficiaires de Medicare, une mutuelle de santé américaine destinée aux personnes âgées.

Le nombre de patients pour un million qui se rend aux urgences pour de l'asthme (en B), une BCPO (en C) ou les deux (en D) en fonction des jours précédant la foudre (ligne bleue), la foudre et la pluie (rond bleu) et enfin la foudre combinée au vent et à la pluie (losange orange). © Eric Zhou et al. <em>Jama Internal Medicine</em>, 2020
Le nombre de patients pour un million qui se rend aux urgences pour de l'asthme (en B), une BCPO (en C) ou les deux (en D) en fonction des jours précédant la foudre (ligne bleue), la foudre et la pluie (rond bleu) et enfin la foudre combinée au vent et à la pluie (losange orange). © Eric Zhou et al. Jama Internal Medicine, 2020

Plus de consultations pour des problèmes respiratoires quand le temps tourne à l'orage

Le lien entre orageorage et asthme a été mis en évidence par des études statistiques. Avant qu'un orage n'éclate, la température et la concentration de particules dans l'airair montent en flèche avant de diminuer lorsque l'orage est passé. Ces conditions météorologiques précises sont liées à un pic de consultations aux urgences pour des problèmes respiratoires, qui atteint son maximum le jour de la tempêtetempête.

Ainsi 6,3 personnes (par million de bénéficiaires Medicare) supplémentaires se sont rendues à l'hôpital pour une crise d’asthme, 6,4 personnes de plus pour une broncho-pneumopathie chronique obstructivebroncho-pneumopathie chronique obstructive (BCPO) et enfin 9,4 personnes additionnelles présentant les deux affections. Rapporté aux 37,7 millions d'Américains de plus de 65 ans, cela fait approximativement 52.000 personnes supplémentaires qui se sont rendues aux urgences dans les trois jours ou plus précédant un orage entre 1999 et 2012. La foudre seule induit déjà des crises respiratoires aiguës, mais c'est lorsque l'orage s'accompagne de ventvent et de pluie que les crises sont les plus intenses.

Et le pollen ?

Cette étude n'inclut pas le pollenpollen, qui est responsable de beaucoup de crises d'asthme, puisque beaucoup d'asthmes sont d'origine allergique, surtout chez les jeunes. Les scientifiques expliquent avoir écarté le pollen, car leur étude se concentre sur des patients plus âgés, où l'asthme peut avoir d’autres causes. « Notre étude se concentre seulement sur les patients Medicare de plus de 65 ans, et l'asthme et la BCPO chez les personnes âgées peuvent être très différents de celle des jeunes adultes, surtout que les allergiesallergies des plus âgées comme le pollen peuvent diminuer », explique Christopher Worsham, un médecin de l'école de médecine d'Harvard, ayant participé à l'étude.

Mais un orage combiné à une forte concentration de pollen dans l'atmosphèreatmosphère rassemble les conditions parfaites pour induire l'asthme des orages.