Avec l’été, il est impératif de se protéger de la chaleur et de la déshydratation. L’Assurance maladie recommande de boire régulièrement et de surveiller tout particulièrement les individus à risque, comme les nourrissons et les personnes âgées.

Cela vous intéressera aussi

La déshydratation correspond à un manque d'eau et de sels minérauxminéraux dans l'organisme. Elle se manifeste sous différentes formes, notamment selon l'âge et l'état de santé des individus. Une sensation de soif intense, une sécheressesécheresse de la peau et des muqueusesmuqueuses font partie des symptômessymptômes. Dans les cas les plus graves, elle peut entraîner un dysfonctionnement cérébral, voire la mort.

Les jeunes enfants peuvent se déshydrater rapidement. Il faut penser à leur donner régulièrement à boire. © Destination Santé, Phovoir
Les jeunes enfants peuvent se déshydrater rapidement. Il faut penser à leur donner régulièrement à boire. © Destination Santé, Phovoir

En effet, si la déshydratationdéshydratation n'est pas compensée rapidement par un apport en eau suffisant, elle peut s'aggraver et conduire à une diminution du poids supérieure à 5 % de la massemasse totale de la personne. Lorsqu'elle dépasse 10 %, le bon fonctionnement des organes vitaux comme le cœur, le foiefoie et le cerveaucerveau peut être compromis. La Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) rappelle donc qu'il est important de s'hydrater régulièrement. Un certain nombre de signes doivent alerter en cas de déshydratation :

  • une soif intense ;
  • une bouche et une langue sèches ;
  • un regardregard terne et des yeuxyeux enfoncés ;
  • l'apparition d'un pli cutanécutané ;
  • une peau sèche, froide et pâle ;
  • une fièvrefièvre ;
  • des urines en faible quantité ;
  • des maux de tête ;
  • une désorientation et des vertiges ;
  • des troubles de la conscience (malaise, étourdissements, etc.) ;
  • une modification du comportement (agitation, apathieapathie, grande faiblesse, etc.). 

Les personnes âgées et les bébés particulièrement fragiles

Certaines classes de la population comme les jeunes enfants et les personnes âgées sont plus sensibles à la déshydratation que les autres. « Chez les seniors, la sensation de soif est souvent retardée et peu marquée, ce qui est la cause de déshydratations souvent graves », explique la CPAM. Les nourrissons de moins de six mois sont particulièrement fragiles. En effet, l'eau représente 75 à 80 % de leur poids. Ainsi, chez les bébés, la déshydratation peut survenir très rapidement. Voici la liste des signes qui doivent pousser à consulter un médecin immédiatement. L'enfant :

  • est anormalement mou et dort beaucoup ;
  • est difficile à réveiller et gémit ;
  • a un comportement inhabituel ;
  • est pâle et a les yeux cernés ;
  • respire vite ;
  • continue de vomir malgré l'ingestioningestion de solutions de réhydratation orales ;
  • a perdu plus de 5 % de son poids ;
  • présente une dépression de ses fontanellesfontanelles (les régions molles du crânecrâne).

La CPAM rappelle qu'il est recommandé de boire entre 1 et 1,5 l d’eau par jour, ce qui correspond à une grande bouteille. Cette quantité doit être augmentée en périodes de grandes chaleurs. Buvez de petites quantités tout au long de la journée, et pensez également à varier les apports en consommant d'autres boissons.