Après la grisaille, un mot revient avec le soleil : canicule. Et avec lui tous les risques qu’il implique. Pour éviter les effets dévastateurs d’une nouvelle saute d’humeur des thermomètres, suivez les conseils des autorités sanitaires.
Cela vous intéressera aussi

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en ligne plusieurs rappels importants sur le bon usage et la conservation des médicaments en cas de canicule. Elle y traite respectivement :

Enfin, un document spécifique est particulièrement destiné aux personnes qui suivent un traitement de longue durée - ou à leurs proches. Il répertorie les traitements susceptibles d'altérer l’adaptation de l’organisme à la chaleur.

Les anomalies de températures en Europe en juillet 2003, au début de la canicule meurtrière, calculées grâce à l'instrument Modis du satellite Terra, de la Nasa. L'échelle donne la signification des couleurs, indiquant les écarts de températures avec juillet 2001. © Nasa

Les anomalies de températures en Europe en juillet 2003, au début de la canicule meurtrière, calculées grâce à l'instrument Modis du satellite Terra, de la Nasa. L'échelle donne la signification des couleurs, indiquant les écarts de températures avec juillet 2001. © Nasa

Les dispositions à prendre pour les personnes fragiles

Avec des températures supérieures à 35 °C dans plusieurs régions françaises, rappelons les principaux gestes de préventionprévention destinés aux nourrissons, personnes âgées, handicapés moteurs, malades chroniques, travailleurs en plein airair par exemple :

  • assurer une protection efficace contre la chaleur en fermant les volets, les fenêtresfenêtres durant le jour, et en les ouvrant la nuit ;
  • rester chez soi autant que possible, durant les heures les plus chaudes. Se maintenir dans une pièce rafraîchie ou rester au moins 2 heures consécutives dans un endroit frais (supermarché, cinéma...) ;
  • assurer une humidification régulière durant la journée (brumisateur, douche...) ;
  • mettre des vêtements amples et légers de couleur claire ;
  • pour les adultes, boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour. Éviter les boissons alcoolisées, trop sucrées ou contenant de la caféinecaféine ;
  • proposer aux nourrissons, très régulièrement, un biberon d'eau sans sucresucre. S'ils en ressentent le besoin, ils boiront ;
  • demander conseil à un médecin ou un pharmacien en cas de symptômessymptômes inhabituels en relation avec la prise de médicaments.

Dans le cadre du Plan caniculecanicule, les autorités ont également mis en place une plateforme téléphonique : « Canicule info service » est disponible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit). Des conseils de prévention ainsi que des informations sur les zones géographiques les plus concernées par la vague de chaleur, y sont disponibles.