Le choix d’une maison de retraite ou d’une résidence senior dépend de l’autonomie de la personne âgée. © lettas, Fotolia

Santé

Dépendance des personnes âgées : comment choisir un Ehpad ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , vieillissement , autonomie

Lorsqu'une personne âgée perd son autonomie, il devient parfois nécessaire, notamment pour sa sécurité et sa santé, qu'elle aille dans une maison de retraite. Mais comment faire son choix parmi les différentes offres existantes ?

Le choix d’une maison de retraite dépend de nombreux facteurs comme l'état de santé de la personne âgée, sa situation familiale ou ses revenus. Une personne dont les enfants vivent à proximité pourra plus facilement rester chez elle avec des aides adaptées, qu'une personne isolée.

La localisation de la maison de retraite est un point important : rester dans la commune dans laquelle on a vécu, ou une commune proche, permet de conserver ses relations sociales avec des amis, voisins, collègues, qui peuvent venir lors de visites, et de rester dans un cadre familier. Une autre possibilité consiste aussi à choisir une maison de retraite proche du lieu d'habitation de ses enfants, pour les voir plus facilement.

Les différents types d’hébergements pour les personnes âgées

Les maisons de retraite sont ce qu'on appelle souvent des EHPAD, c'est-à-dire des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Ces établissements sont médicalisés et s'adressent à des personnes de plus de 60 ans qui ont besoin d'aide pour leurs activités du quotidien : repas, toilette... Les résidents sont accueillis dans une chambre, et non dans un logement indépendant.

Il existe d'autres types de résidences pour les personnes âgées, en fonction de leur état de santé :

  • Les personnes âgées qui sont encore autonomes mais ne souhaitent plus rester seules dans leur domicile peuvent choisir d'habiter dans une résidence autonomie ou une résidence service (résidence seniors). Elles pourront alors vivre dans leur propre appartement. Ces résidences se trouvent souvent à proximité de commerces et de services collectifs. Elles comprennent des appartements et des espaces communs. Les résidences services relèvent du secteur privé, contrairement aux résidences autonomie. Les personnes qui habitent ces résidences peuvent être locataires ou propriétaires.
  • Les personnes âgées dont l'état nécessite des soins médicaux constants peuvent être accueillies dans des unités de soins de longue durée, où les soins médicaux sont plus importants qu'en EHPAD.

En plus de ces hébergements collectifs, il existe toutefois des alternatives.

Les personnes âgées, seules ou en couple, peuvent aussi être accueillies dans des familles qui ont obtenu un agrément du conseil départemental. © Ingo Bartussek, Fotolia

Les hébergements alternatifs

D'autres solutions existent pour les personnes qui ne souhaitent pas aller dans un hébergement collectif :

  • L'habitat intergénérationnel : il s'agit de résidences qui accueillent des familles, des étudiants et des seniors. Par exemple, dans un appartement pour seniors, la salle de bains sera adaptée avec des barres d'appui par exemple. Chacun vit dans son logement indépendant et la résidence dispose d'espaces communs. Ces résidences sont souvent à l'initiative de bailleurs sociaux.
  • L'accueil familial qui permet à des personnes âgées seules ou en couple de partager la vie d'une famille : cet accueil se fait chez un accueillant familial agréé par le Conseil départemental. Le logement de l'accueillant familial doit être adapté aux personnes âgées. L'accueil familial peut être temporaire ou de longue durée. Il donne lieu à une rémunération pour dédommagement des frais de l'accueillant familial qui héberge les personnes âgées, leur fournit les repas et entretient leurs effets personnels.

Des aides pour se loger

En fonction de votre situation, vous pouvez bénéficier d'aides comme :

  • Les aides au logement de la CAF.
  • L'APA (allocation personnalisée d'autonomie) qui permet de financer le maintien à domicile de personnes âgées en perte d'autonomie. Ce dispositif est financé par les Conseils départementaux.
  • L'ASH (aide sociale à l'hébergement) pour les personnes hébergées en établissement. La demande peut se faire au niveau de votre mairie qui transmettra le dossier au Conseil départemental.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : la génétique pourrait-elle inverser le vieillissement ?  Ralentir le vieillissement, voire l’inverser, voilà ce que pourrait offrir la génétique dans les années à venir. Mais où en est actuellement la recherche sur ce sujet ? Futura-Sciences a interviewé Vera Gorbunova, chercheuse en biologie, lors de son allocution à TEDxCannes, afin d’en savoir plus.