Santé

Maladie d’Alzheimer : rendez-vous demain pour la journée mondiale

ActualitéClassé sous :médecine , Alzheimer's Disease International , ADI

Demain, mardi 21 septembre, se tient la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer. Alors que le train Alzheimer se prépare à accoster définitivement en gare du Nord à Paris, l'association France Alzheimer et France Télévisions, notammen,t organisent différentes opérations.

La maladie d'Alzheimer touche 860.000 personnes en France. La journée mondiale de la maladie d'Alzheimer est l'occasion d'en parler. Crédits DR

Comme tous les 21 septembre depuis 1994, une journée mondiale est consacrée à la maladie d’Alzheimer. « Démence, il est temps d'agir » : ce slogan (traduit de l'anglais « Dementia, it's time for action ») lancé par la fédération internationale Alzheimer's Disease International (ADI), en lien direct avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour objectif de faire réagir l'opinion publique mais aussi ceux qui détiennent les clés pour changer les choses, face à une maladie qui touche 25 millions de personnes dans le monde dont 860.000 dans l'Hexagone.

En France, la journée est soutenue par France Alzheimer qui s'engage depuis 25 ans pour cette maladie. Regroupant une centaine d'associations françaises, elle est la seule association reconnue d'utilité publique dans son engagement pour la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées. Depuis sa création en 1985, son but est de soutenir les malades et leurs familles, d'informer l'opinion et le pouvoir public et de favoriser la recherche médicale.

A ces fins, elle prévoit de nombreuses actions demain dans toute la France. Elle organise notamment pour la première fois de son histoire et à l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, une quête nationale sur la voie publique assurée par des bénévoles.

Le train Alzheimer, quant à lui, après avoir sillonné 12 villes françaises, sera de retour dans sa ville de départ. Accostées au quai de la gare du Nord à Paris, les 14 voitures accueilleront gratuitement le public, comme il le fait depuis le 7 septembre. Les bénévoles répondront pour la dernière fois à toutes les interrogations des visiteurs sur la maladie, sous forme de conférences ou d'expositions sur différents thèmes. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, sachez que Allô France Alzheimer (0 811 112 112) a renforcé son dispositif d'écoute et ce jusqu'au 1er octobre.

Le dispositif d'écoute disponible au numéro de Allô France Alzheimer est renforcé jusqu'au 1er octobre. Les bénévoles répondront à vos questions et vos angoisses. © France Alzheimer

Dans la rue et aussi à la télévision

France Télévisions apporte également son soutien à une cause devenue nationale. Après la présentation inédite du téléfilm Des mots d’amour dans le train Alzheimer, l'œuvre de Thomas Bourguignon avec notamment Clothilde Courau sera diffusé ce soir sur France 5. Sur la même chaîne est prévue demain soir et en direct, une émission spéciale présentée par Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes. Sur le plateau, les deux animateurs accueilleront des malades, des familles, des médecins et des associations pour faire le point sur la maladie. 

Au programme, plusieurs reportages présenteront la vie quotidienne de trois malades, les EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), un aperçu d'un établissement modèle où la prise en charge des patients est exceptionnelle, et enfin un tour d'horizon de l'état actuel des recherches sur la maladie.

Quelques jours avant la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, l'Elysée a annoncé de bonnes nouvelles pour les malades et leurs familles. Les maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer (MAIA) seront généralisées en 2011, les 17 maisons expérimentales ayant été un succès. De plus, 127 équipes spécialisées supplémentaires de services de soins infirmiers à domicile seront créées d'ici la fin 2010. Les 44 mesures du plan Alzheimer 2008-2012 lancé le 1er février 2008 semblent donc porter leurs fruits.

Il reste néanmoins des défis à relever : améliorer la qualité de vie des malades et des aidants, diminuer les coûts engendrés par la maladie, et surtout faire avancer la recherche pour enfin parvenir à des traitements efficaces.

Cela vous intéressera aussi