En automne, certains dangers spécifiques guettent nos chiens et nos chats. © StockSnap, Pixabay License

Planète

Automne : 5 dangers pour nos chiens et chats

Question/RéponseClassé sous :animaux , chien , chat

L'automne, c'est la saison de la pluie et du vent. Des températures qui baissent et des feuilles qui tombent. Une saison qui, comme les autres, arrive avec ses petits dangers pour nos chiens et chats.

La pluie, le vent, les feuilles qui tombent. Cette fois, ça y est, les « beaux jours » sont derrière nous. L'automne s'est installé. La nature se prépare à un repos hivernal bien mérité. Et pour nous, il est temps de se rappeler tous ces petits dangers qui guettent nos chiens et nos chats en cette saison.

Les tiques et autres parasites

L'automne -- tout comme le printemps --, c'est avant tout, lorsque les températures sont encore douces, la saison des tiques, ces acariens parasites qui se nourrissent du sang de votre chien ou de votre chat. Voire même du vôtre. Elles peuvent transmettre des maladies graves comme la maladie de Lyme. Alors, si vous aimez emmener votre compagnon à quatre pattes pour des balades en forêt notamment, prenez garde.

Pensez à protéger vos animaux grâce à des pipettes, des colliers ou des cachets anti-tiques. D'autant qu'ils permettront aussi de lutter contre les puces qui, elles aussi, apprécient tout particulièrement l'automne.

Les champignons, les pommes de pin...

Pour les chiens et les chats un peu trop curieux, les champigons constituent, en automne tout particulièrement, un réel danger. Ils peuvent en effet avoir tendance à les renifler, voire à les goûter. Et ainsi à s'intoxiquer. D'autant que même les champignons qui sont comestibles pour nous, les Hommes, ne le sont pas nécessairement pour nos animaux.

Certains chiens ne peuvent, quant à eux, s'empêcher de jouer avec les pommes de pin qu'ils trouvent au sol. Mais attention, car leurs écailles peuvent d'avérer très indigestes et peuvent parfois être à l'origine d'occlusions intestinales.

Idem pour les marrons et les châtaignes dont la forme peut attirer votre compagnon à quatre pattes. Le risque d'ingestion est important. Or, ces fruits contiennent des substances qui lui sont toxiques.

Idem également pour les coquilles de noix moisies qui peuvent rester au pied d'un arbre. Les moisissures qu'elles portent peuvent provoquer des troubles digestifs, voire neurologiques chez un chien qui viendrait à les ingérer.

Si votre animal ingère une substance toxique, ne cherchez pas de remède de grand-mère et ne perdez pas de temps. Appelez votre vétérinaire et pour obtenir les meilleurs conseils, indiquez-lui quel produit est en cause, quelle quantité a été ingérée et à quelle heure. © Jjimage, Adobe Stock

Les boules de poils

Pour les chats plus spécifiquement, l'automne est la saison des boules de poils. C'est en effet à ce moment qu'ils perdent leur pelage d'été et, en se toilettant, avalent des poils en quantité. Regroupés sous forme de boules, ces poils engendrent des vomissements.

Alors, pour protéger votre chat, pensez à le brosser régulièrement. Et sachez qu'il existe des compléments alimentaires qui aident à l'élimination des poils et protègent la muqueuse intestinale et de l'estomac.

La teigne

La teigne est une infection fongique qui s'attrape en général l'été. Mais, c'est à l'automne que les symptômes se déclarent en général : des pertes de poils sur des zones rondes. Il n'existe pas de traitement préventif alors soyez attentif et traiter vos animaux dès l'apparition des premiers signes. D'autant qu'il existe des traitements curatifs très efficaces.

L’arthrose

Avec la baisse des températures et l'augmentation de l'humidité dans l'air, l'arthrose se réveille. Chez nous comme chez nos compagnons poilus. Notamment chez les animaux les plus âgés. La maladie toucherait un chien sur cinq. Et elle s'accompagne de vives douleurs. Celles-ci peuvent être traitées par votre vétérinaire alors n'hésitez pas à la consulter. En revanche, ne donnez surtout jamais d'anti-inflammatoire humain à votre animal. Pas de paracétamol, non plus, car cette molécule peut être à l'origine -- chez le chat surtout -- de troubles digestifs, sanguins, respiratoires, hépatiques et même neurologiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un magnifique timelapse de feuilles prenant leur teinte d'automne  Chaque automne, les feuilles des arbres se colorent de teintes jaunes, rouges ou orangées avant de tomber. Ce timelapse illustre en deux minutes cette lente et sublime évolution vue en macro grâce à 6.000 photographies patiemment assemblées.