Un parasite est un organisme qui vit aux dépens d'un autre, son hôte. © Constantincornel, Adobe Stock
Planète

La conservation des parasites est aussi importante que celle des grands animaux

ActualitéClassé sous :parasite , Écosystème , conservation des espèces

Communément associée aux maladies, l'auréole péjorative des parasites cache une toute autre réalité. Leur rôle crucial au sein des écosystèmes. Pourtant, ils se trouvent souvent exclus des plans de conservation d'espèces... Des chercheurs proposent 12 points pour contrecarrer cela.

Seuls 10 % des parasites auraient été identifiés. Un chiffre trop faible pour que les parasites soient correctement inclus dans les effets de conservation des espèces. Parés d'une réputation négative, ces organismes dépendants d'un ou de plusieurs autres organismes pour vivre et se reproduire ne sont pas suffisamment pris en compte. Tel est le constat amenant une équipe de chercheurs à publier un plan mondial de conservation des parasites dans Biological Conservation. Douze points, une décennie d'études et de sensibilisation, et nos regards seront peut-être changés.

« Les parasites sont un groupe d'espèces incroyablement diversifié mais, en tant que société, nous ne reconnaissons pas cette diversité biologique comme précieuses'attriste Chelsea Wood, coautrice de l'article. Notre but est de souligner que nous perdons des parasites et les fonctions qu'ils remplissent sans même le reconnaître ». Au cœur de la nature, ces espèces ont notamment un rôle de régulation des populations. Un rôle crucial pour l'équilibre des écosystèmes.

Au centre de leur plan de conservation des parasites, voici les 12 objectifs clés identifiés par les chercheurs. © Colin Carlson, Georgetown University

Ni blanc ni noir

Les scientifiques ont voulu observer ce qu'il advient des parasites si leurs lieux de vie changent. Ils ont installé des structures destinées à stimuler la biodiversité dans 16 étangs de East Bay (Californie). Au bout de quelques années, des résultats tout en nuances ont vu le jour. Certaines populations de parasites ont décliné, tandis que d'autres ont profité d'une biodiversité accrue pour croître à leur tour.

« Cette expérience particulière suggère que nous devons anticiper les deux trajectoires à l'avenir », estime Chelsea Wood. Ces deux trajectoires sont l'extinction de parasites ou l'augmentation du nombre de maladies. Donc probablement d'épidémies. Pour lire l'avenir, « l'astuce consiste maintenant à déterminer quels traits prédiront quels parasites déclineront et lesquels augmenteront en réponse à la perte de biodiversité » en cours dans le monde, explique la chercheuse.

Seuls 4 % des parasites connus peuvent infecter l'humain. © SciePro, Adobe Stock

Des musées pour éclairer l'avenir

Surtout, « si les espèces n'ont pas de nom, nous ne pouvons pas les sauver », souligne Colin Carlson, coauteur de l'article. Nous avons accepté cela pendant des décennies pour la plupart des animaux et des plantes, mais les scientifiques n'ont découvert qu'une fraction de pourcentage de tous les parasites de la planète. » Pourtant, ceux-ci sont tout aussi importants que les animaux et les plantes emblématiques des plans de conservation. Comme le panda géant ou l'ours polaire.

Pour remédier à cela, les chercheurs tentent désormais de reconstruire l'histoire des parasites. En se penchant dans les entrailles des poissons. Les spécimens préservés aux musées peuvent permettre d'identifier et de dénombrer divers parasites, à différents endroits et à différents moments de l'histoire. « Ces animaux marinés sont comme des capsules temporelles de parasites », affirme Chelsea Wood.

En attendant, Skylar Hopkins, coauteur de l'article, a une certitude : « Même si nos connaissances sur la plupart des parasites sont faibles voire inexistantes, nous pouvons encore prendre des mesures pour conserver leur biodiversité dès maintenant. »

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !