Nous utilisons une surface deux fois plus grande que le Royaume-Uni pour nourrir chiens et chats

Classé sous :animaux , animaux de compagnie , chien

Des chats et des chiens vegan ? Ça existe. Leurs maîtres en effet s'inquiètent de plus en plus de l'impact environnemental de leur animal de compagnie. En 2017, une étude montrait que les chats et les chiens des États-Unis -- ces derniers étaient alors quelque 70 millions --, à eux seuls, constituaient le cinquième plus grand consommateur de viande dans le monde !

Aujourd'hui, des chercheurs de l’université d’Édimbourg (Écosse) remettent la question sur le devant de la scène. Ils ont évalué l'impact environnemental global de la production d'aliments pour animaux de compagnie. Ils ont travaillé sur 280 types d'aliments secs vendus aux États-Unis et en Europe, deux régions qui comptent pour 2/3 des ventes mondiales.

Sur les réseaux sociaux, cette courte vidéo a dernièrement fait le buzz. Comme chez les humains, chiens et chats sont aujourd’hui menacés d’obésité. Avec l’impact associé sur l’environnement… et sur leur santé ! © ManieDetP, Twitter

Résultat : environ 49 millions d'hectares de terres agricoles sont utilisés pour produire la nourriture de nos chiens et de nos chats -- de la viande pour moitié, des céréales pour le reste. C'est environ deux fois la taille du Royaume-Uni.

La production de ces aliments émet par ailleurs 106 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) chaque année. L'équivalent d'un pays qui se placerait en 60e position du classement des plus grands émetteurs.

Avec l’augmentation des revenus, le nombre de chiens et de chats dans les foyers augmente. Et avec lui, l’impact de nos animaux de compagnie sur l’environnement. © 135pixels, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ces 10 choses que vous devez savoir sur votre chien  Des dizaines de milliers d’années qu’il nous suit… comme un petit chien. Mais si parfois nous avons l’impression de tout savoir de notre meilleur ami, les chercheurs n’ont pas fini de nous en apprendre.