La République dominicaine n'est pas seulement un paradis pour touristes. Elle l'est aussi pour le monde animal. Le parc naturel des Haïtises, au sud de la péninsulepéninsule de Samaná, est un sanctuaire pour la biodiversitébiodiversité faunistique et floristique. Cette partie de l'île est un refuge pour les oiseaux nichant sur les différents îlots de cet endroit et qui n'est pas sans rappeler la baie d’Halong au Vietnam.

La visite, sur de petites barques, dure quatre bonnes heures. Ce type d'embarcation est adapté à la visite des grottes habitées par les Taïnos il y a quelques siècles, et pour pénétrer dans une nature odorante, luxuriante, aux parfums d’orchidée. Les derniers recensements ont comptabilisé 700 plantes, plus de 270 poissonspoissons et 130 espècesespèces d'oiseaux dont des espèces endémiquesendémiques comme des Amazones d'Hispaniola, des hiboux, des chouettes, des pélicans, de grandes colonies de flamants rosesflamants roses, parfois des lamantins, quelques petits solénodonssolénodons, déjà en voie d'extinctionextinction...

© Antoine, tous droits réservés