Planète

La formation karstique du parc naturel des Haïtises

Diaporama - Voyage en République dominicaine avec Antoine et loin des clichés
PhotoClassé sous :Voyage , Grandes Antilles , île Hispaniola
La formation karstique du parc naturel des Haïtises
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Au nord-est de l'île, englobant les baies de San Lorenzo et de Samaná, le parc national naturel des Haïtises s'étend sur 200 km2. C'est la plus grande région karstique des Antilles (une formation qui résulte de l'action corrosive et dissolvante de l'eau effectuant un important drainage souterrain sur la roche calcaire). Avec sa forêt de mangroves, ses entrelacs de lianes, ce parc naturel est difficile d'accès et ne se découvre que par voie d'eau, depuis la baie de Samaná. De nombreuses cavernes communiquent entre elles. Certaines grottes sont ornées de peintures rupestres et regorgent de témoignages des premiers habitants de l'île, les Taïnos.

Malgré le sol pauvre de ces collines de pierre calcaire, mais grâce aussi aux pluies abondantes et à l'humidité permanente, une végétation dense et impénétrable, de type forêt subtropicale, s'est développée, foisonnante d'espèces végétales très diverses, telles que l'acajou, le cèdre ou le palétuvier, dont certaines espèces sont interdites à la coupe. La République dominicaine, consciente de la richesse de ce patrimoine forestier, protège ainsi 28 % de son territoire dans le cadre de réserves scientifiques ou de parcs nationaux, excluant ainsi toute construction, même touristique.

© Antoine, tous droits réservés