Planète

Monument à Saint-Domingue

Diaporama - Voyage en République dominicaine avec Antoine et loin des clichés
PhotoClassé sous :Voyage , Grandes Antilles , île Hispaniola
Monument à Saint-Domingue
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

La culture de la canne à sucre est introduite sur l'île d'Hispaniola à partir des îles Canaries au début du XVIe siècle. Grâce au climat propice, la canne à sucre s'est vite adaptée et nécessita alors une importante main-d'œuvre, d'où la déportation massive d'esclaves en provenance d'Afrique, posant les bases du futur commerce triangulaire. Vers 1516, le premier moulin à canne à sucre est installé. En 1522, les premiers soulèvements des esclaves ont lieu contre l'amiral Don Diego Colon, fils de Christophe Colomb. Lorsque les colons eurent épuisé les gisements d’or et de minerais, et dévalisé les Taïnos de leur richesse, ils délaissèrent l'île dont les pirates français s'emparent alors. Le sucre devint le nouvel or blanc, à partir du XVIIe siècle dont toutes les cours européennes raffolèrent. À l'aube de la Révolution française, le sucre de Saint-Domingue représente les trois quarts de la production mondiale.

Aujourd'hui, l'exploitation de la canne à sucre est l'un des secteurs les importants de l'économie nationale. Et l'un des plus controversés également car il semblerait que les conditions de travail des coupeurs de cannes à sucre, souvent une main-d'œuvre haïtienne, soient identiques à celles imposées par les premiers colons.

© Antoine, tous droits réservés