Planète

Saint-Domingue, un musée à ciel ouvert

Diaporama - Voyage en République dominicaine avec Antoine et loin des clichés
PhotoClassé sous :Voyage , Grandes Antilles , île Hispaniola
Saint-Domingue, un musée à ciel ouvert
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Voici le cœur historique de la ville coloniale de Saint-Domingue, au charme intemporel, ceinte par sa muraille. Désormais classée au répertoire du patrimoine mondial de l’Unesco, l'ancienne zone coloniale, couvrant 106 hectares, se compose de 116 pâtés de maisons, traversés par 32 rues, selon une trame urbanistique en damier qui a été adoptée pour la plupart des villes du Nouveau Monde. Les ruelles principales sont la Calle del Conde, celle de Las Damas et celle de Las Mercedes. Elles conduisent aux nombreux sites historiques dont l'Alcazar de Colón, le premier palais fortifié vice-royal de Don Diego de Colón, le fils aîné de Christophe Colomb ; à la forteresse Ozama, à la première cathédrale du Nouveau Monde consacrée par le pape Paul III, en 1546.

Le grand intérêt de cette zone est d'être restée un centre urbain, vivant, en essence, en fonction et à l'échelle propre au XVIe siècle. La capitale des Indes occidentales fut fondée, en 1498, par Bartolomeo Colomb, navigateur et frère benjamin de Christophe Colomb. Initialement bâtie sur la rive Est du fleuve Ozama, elle fut détruite par un cyclone en 1502 et reconstruite sur ordre du gouverneur Nicolás de Ovando, sur l'autre rive du fleuve.

© Antoine, tous droits réservés