Planète

La vision chez le requin : des particularités selon les espèces !

Dossier - Plaidoyer pour les requins
DossierClassé sous :zoologie , requins , prédateurs

-

Au nom de la survie des océans, il faut accepter la présence des requins et les respecter pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font au niveau de l'équilibre général.

  
DossiersPlaidoyer pour les requins
 

L'œil du requin est assez poche de l'œil standard des vertébrés. La taille et la forme des yeux dépendent beaucoup du milieu dans lequel ils évoluent.

Un œil de requin. © P. Mespoulhé

Les requins apathiques ont de petits yeux car ils ne s'en servent pas beaucoup pour capturer leurs proies. Par contre les requins plus actifs possèdent des yeux plus grands. En fait, les requins possèdent une vision hors du commun. 

Un œil pour la chasse nocturne

La vision du requin est particulièrement adaptée à leur mode de vie. © Fanouze

La sensibilité de l'œil du requin, en lumière faible, est accrue par la présence d'une structure remarquable appelée le tapetum lucidum, situé derrière la rétine. Réfléchissant comme un miroir, il est composé de plaquettes argentées contenant des cristaux de guanine (protéine pigmentaire) et de cellules mobiles colorées en noir appelées les mélanoblastes. Dans des conditions d'éclairement maximales, le requin a une vision normale car les mélanoblastes rendent inactives les plaquettes en glissant le long de celles-ci. Par contre, dans l'obscurité ou dans des conditions d'éclairement minimales, les mélanoblastes démasquent les plaquettes du tapetum lucidum : la lumière est donc réfléchie une seconde fois sur la rétine, il y a une double stimulation rétinienne. De ce fait, cette structure facilite la chasse de nuit ou dans des eaux troubles.

Zoom sur l'œil de requin. © P. Mespoulhé

Les particularités de l'œil selon les espèces

Il existe des requins qui peuvent sortir la tête de l'eau (Grand Blanc, le Tigre et le mako). Voient-ils bien ? Si c'est le cas, il leur faut, en plus de tout leur arsenal sensoriel, une possibilité de réguler leur vue aux différences de réfraction entre les milieux liquide-gazeux...

Afin de se protéger lors de leurs attaques d'investigation, des espèces de requins possèdent une membrane de protection, qualifiée de nictitante, qui peut protéger l'œil en se rabattant complètement.

Certains requins possèdent une membrane de protection de l'œil. © P. Mespoulhé

Le cas du requin-marteau

Un mot sur l'étrange forme du requin-marteau. Les yeux sont insérés au bout de ces drôles de structure, mais personne ne peut dire quels avantages se dégagent d'une forme aussi caractéristique. Ce qui est sûr, c'est que cela fonctionne puisque les neuf espèces de marteaux traversent les âges sans encombre. 

L'emplacement des yeux du requin-marteau est très particulier ! © P. Mespoulhé