Planète

Premier pas sur terre

ActualitéClassé sous :paléontologie

-

Il y a 340 millions d'années un tétrapode posait le premier pas sur la terre ferme. Le Pederpes Finneyae serait un chaînon manquant entre les poissons et tous les vertébrés actuels. Et il avait déjà cinq doigts !

C'est en Ecosse que cette créature, munie de dents, de quatre pattes et estimée longue de 90 centimètres par Jenny Clack du musée de zoologie de l'université de Cambridge, aurait évolué entre l'eau et la terre.

La chercheuse a pu étudié un squelette fossilisé de la famille des tétrapodes à laquelle appartiennent les batraciens, les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Ressorti des placards dans les années 1990 d'un musée écossais où il avait dormi pendant 31 ans, date de sa découverte, le squelette a démontré qu'il n'était pas qu'un poisson - contrairement à l'idée première - mais bien un animal avec des pattes. Restait à déterminer si ces dernières lui permettaient de marcher sur la terre ferme.

Jennifer Clack a fait mieux. Non seulement Pederpes Finneyae pouvait marcher sur la terre ferme, mais également évolué dans l'eau. Une double mobilité et motricité qui le propulse directement dans le carré très prisé des « chaînons manquants » de la science. Cette découverte permet à la recherche de faire un bon de 20 millions d'années et de combler la lacune de Romer (Romer's Gap), celle qui sépare les tétrapodes amphibiens des tétrapodes terrestres.

Un poisson à patte

En effet, d'après les éléments connus, les premiers tétrapodes seraient apparus au dévonien, il y a 365 millions d'années. On trouve encore des restes de ces créatures notamment au Groenland, là d'où Jennifer Clack avait ramené en 1987 des spécimens complets du plus ancien de nos ancêtres connus : l'Acanthostega.

Ce dernier vivait au milieu des algues et des tiges aquatiques et présentait toutes les caractéristiques du poisson : un corps fuselé se terminant par une queue munie d'une nageoire, des ouïes, des branchies. Mais également de quatre pattes à huit doigts. Pourtant, les membres d'Acanthostega étaient trop faibles et mal orientés pour lui permettre de marcher sur la terre ferme.

En 1999, cette découverte avait fait grand bruit, démontrant que les premiers tétrapodes auraient été amphibiens et non pas terrestre. Depuis, il manquait un spécimen entre les tétrapodes amphibiens et les tétrapodes terrestres. Le vide semble aujourd'hui comblé par Pederpes Finneyae . Une particularité qui lui vaudra cette semaine les honneurs de la revue Nature.

 Caroline Idoux - Futura-Sciences, Paris

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi