Planète

L'audition et le toucher des requins : deux sens indissociables

Dossier - Plaidoyer pour les requins
DossierClassé sous :zoologie , requins , prédateurs

-

Au nom de la survie des océans, il faut accepter la présence des requins et les respecter pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font au niveau de l'équilibre général.

  
DossiersPlaidoyer pour les requins
 

Avec un environnement aux multiples dangers, le requin doit évoluer dans les océans en gérant sa survie. Manger, se reproduire, fuir les prédateurs sont les quelques incontournables gestes quotidiens. Le système nerveux est le départ de toutes ces actions-réactions, leurs organes sensoriels étant un assemblage de petites merveilles « technologiques » au service d'un animal prédateur extraordinaire. Parmi ses sens, il faut savoir que l'audition et le toucher à distance sont indissociables, comme chez tous les poissons.

L'audition et le toucher sont communs aux poissons et aux requins. © Fanouze

Toucher à distance... Entendre de loin !

Ce système acoustico-latéral décèle des ondes physiques (vibrations) ou ondes mécaniques de pression.

Les requins peuvent capter des vibrations de basses fréquences émises par d'autres poissons ou par un homme en train de nager grâce à un organe typique : le système latéral. Ils peuvent ainsi toucher à distance. Ce système est composé d'une ligne latérale courant de la tête jusqu'à la queue et d'un canal latéral interne relié à la ligne par un réseau de tubules et de canaux. Il est sensible à la pression (ou plus exactement aux changements de pression), d'où son rôle de capteur de vibrations (mécanisme identique au sonar des bateaux).

Le requin possède une sorte de sonar. © Fanouze

Fonctionnement de ces sens 

La pression ambiante est analysée à chaque instant (donc la profondeur à laquelle l'animal évolue), la force et la direction du courant estimée et la dynamique des proies (jusqu'à la perception des battements de leur cœur) ou d'éventuels prédateurs est assurée. L'audition est assurée par deux oreilles internes, en relation avec l'extérieur par un étroit canal (difficile à voir). Les cellules sensorielles auditives reçoivent des vibrations et envoient l'information au cerveau par les nerfs auditifs. Les requins peuvent entendre des sons pouvant provenir d'une source située à plus de 20 kilomètres de distance. Il semblerait, d'après expériences, que les requins soient sensibles aux basses fréquences, moins de 1.000 hertz (maximalité vers 100 hertz). Les oreilles ont également une fonction stabilisatrice par rapport à la latéralité de l'animal qui peut ainsi évoluer et se situer dans l'espace aquatique.

Ce toucher à distance et cette perception auditive efficace est un avantage en termes de prédation et de survie.