Planète

Les dents de la mer : mâchoire et dents du requin

Dossier - Plaidoyer pour les requins
DossierClassé sous :zoologie , requins , prédateurs

-

Au nom de la survie des océans, il faut accepter la présence des requins et les respecter pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font au niveau de l'équilibre général.

  
DossiersPlaidoyer pour les requins
 

Dans l'imaginaire collectif et les représentations cinématographiques, le requin possède une mâchoire puissante et des dents effrayantes. Penchons-nous sur ces attributs pour mieux comprendre leurs particularités.

Les dents du requin possèdent de nombreuses caractéristiques étonnantes. Ici, une mâchoire. © P. Mespoulhé

Les dents du requin

Les dents, de leurs impressionnantes mâchoires, ne sont que des dérivés successifs des écailles transformées au cours de l'évolution. Elles sont complètement adaptées au régime alimentaire, plates telles des broyeurs de coquilles de mollusques, d'oursins ou de crustacés ; effilées et longues pour attraper des congénères ; triangulaires aux bords dentées pour découper d'énormes bouchées sur de grosses proies. Ces différents types de dents (coupeur, arracheur, agrippeur, broyeur...) traduisent l'adaptation aux biotopes considérés. La caractéristique principale de ces dents est qu'elles se renouvellent indéfiniment.

On peut voir ici la formation des dents. © P. Mespoulhé

Il est un des rares prédateurs (avec les crocodiles) à finir sa vie avec une denture efficace et quasi-neuve. À noter, que les dents peuvent être différentes au sein d'une même espèce car elles changent pendant la croissance au gré des modifications du régime alimentaire lorsque le requin vieillit.

Comment les requins attaquent leurs proies

Le tissu gingival se développe constamment vers l'avant en se déplaçant par-dessus le bord de la mâchoire. La tension en résultant fait se dresser les dents adultes nouvellement formées, assurant ainsi la permanence de dents coupantes. Le requin prédateur attaque toujours à l'oblique, plante ses dents pointues de sa mâchoire inférieure dans la chair de sa victime, puis avance sa mâchoire supérieure pour y planter ses dents tranchantes. Lorsqu'elles sont bien ancrées, la tête bouge d'un côté et de l'autre, ce qui permet aux deux mâchoires de se rencontrer et ainsi d'arracher de gros morceaux de viande.

Alignement de dents de requin. © P. Mespoulhé