Planète

Handi'chiens : Les chiens assistants d'handicapés

Dossier - Entre chien et loup : histoire du chien
DossierClassé sous :zoologie , chien , Loup

-

Le regard que l'on peut porter sur l'animal doit être admiratif, dans le sens ou le chien a, de tous temps, été un auxiliaire irremplaçable pour l'homme. Son intelligence, son courage et son dévouement exemplaires n'ont pas d'équivalent dans le monde animal. Je vous invite à remonter le temps, et à partir à la découverte du compagnon fidèle de l'homme, aux travers de ses "exploits"

  
DossiersEntre chien et loup : histoire du chien
 

Cette coopération, consentie par l'animal qui éprouve un réel attachement pour l'homme, peut être déclinée de la façon suivante : L'assistance aux personnes comme le chien d'accompagnement (handicap, vieillesse...)

Labrador. © Cnsconsultores, Pixabay, DP

Le chien n'est pas seulement un compagnon de jeu. Il peut être la « main » qui agit en lieu et place d'une personne handicapée physique, et un « moteur d'éveil» pour les personnes déficientes mentales (autistes par exemple), ou âgées.

© Handi’Chiens tous droits réservés

L'animal peut être utilisé dans le cadre d'une thérapie assistée afin de réduire le stress et d'améliorer l'état de santé, y compris pour les personnes souffrant de démences séniles. Sa vertu psychologique est scientifiquement reconnue au point que quelques associations proposent la venue régulière d'un chien « thérapeute » dans les maisons de retraite. Le canidé a pour mission de renouer le lien social avec les résidents.

Pour ce qui concerne le chien d'assistance, il s'agit d'exploiter les prédispositions de l'animal à rendre service, afin qu'il puisse partiellement compenser les déficiences physiques de son futur maître. A ce titre (l’Association Handi’Chiens  lire le texte complet de leur mission) éduque des chiens triés sur le volet pour leur calme et leur sociabilité (Labradors et Golden Retriever sont les deux races retenues), pour les remettre gratuitement aux personnes handicapées en fauteuil roulant afin de les aider et de les assister dans leur quotidien.

En vingt ans d'existence, l'Association a déjà remis un millier de chiens à des personnes, enfants ou adultes, privées de mobilité.

L'éducation d'un animal s'étend sur deux ans. Après une sélection rigoureuse, il est confié jusqu'à 18 mois à une famille d'accueil bénévole qui l'éduque, le socialise et lui apprend une trentaine d'ordres essentiels. De 18 à 24 mois, le chien intégrera l'un des quatre centres d'éducation labellisés pour parfaire son enseignement. Il saura ensuite, ramasser un objet, apporter le téléphone, ouvrir et fermer les portes, aboyer sur commande pour alerter l'entourage. Avant la remise, le chien et la personne handicapée suivront un stage de « passation » de quinze jours, pendant lesquels le couple apprendra à se connaître et à vivre ensemble. L'apprentissage a un coût d'environ 13 000 €, qui sont exclusivement financés par les dons.

« Les chiens d'assistance transforment littéralement la vie de leur maître, de la famille et de l'entourage. Non seulement ils apportent une aide technique par les nombreux services qu'ils procurent, mais ils sont aussi un soutien moral et affectif, et constituent un véritable lien social avec l'environnement. Les personnes qui bénéficient du chien d'assistance disent : « Le chien cache le fauteuil » ou « Il change le regard des autres. » (Extrait du texte présentant la mission de l'Association Handi'Chiens).