Planète

Les chiens "héros" de la Course "Serum Drive"

Dossier - Entre chien et loup : histoire du chien
DossierClassé sous :zoologie , chien , Loup

-

Le regard que l'on peut porter sur l'animal doit être admiratif, dans le sens ou le chien a, de tous temps, été un auxiliaire irremplaçable pour l'homme. Son intelligence, son courage et son dévouement exemplaires n'ont pas d'équivalent dans le monde animal. Je vous invite à remonter le temps, et à partir à la découverte du compagnon fidèle de l'homme, aux travers de ses "exploits"

  
DossiersEntre chien et loup : histoire du chien
 

Cela se déroulait en janvier 1925 à Nome en Alaska. Une épidémie de diphtérie s'était déclarée et le traitement qui aurait permis d'immuniser la population se trouvait à 1800 km de là, à Anchorage. A cause de l'extrême rigueur de l'hiver, les deux avions basés à Fairbanks ne pouvaient décoller.

Course de Huskys. © Beate Rhomberg, Fotolia

La seule solution pour récupérer les doses de sérum était de faire le voyage en traineau avec des chiens. Par chance, le train parvînt à rapprocher un peu les caisses de vaccins en les acheminant à Nenana, mais qui se trouvait encore à plus de 1000 km de Nome...

Le 27 janvier, 160 huskies, dont les célèbres Togo et Balto, quittèrent Nome pour rallier Nenana. Guidé par Leonhard Seppala, Togo précéda les équipages à l'aller, tandis que Gunnar Kassen dirigea le chien de tête Balto au retour. Mais sur la fin du parcours, ce fut Balto qui ramena son musher épuisé. Le « Serum Drive », également appelée la « Grande Course de la Miséricorde », entraîna les chiens dans une course contre la montre de 2168 km !

La vie de plus de 10 000 personnes vivant à Nome et autour de Nome en dépendait.

Grâce aux nombreux relais effectués sur le trajet par une température moyenne qui pouvait dépasser les - 57° C (un blizzard d'une extrême violence sévissait à cette époque), les équipages parvinrent à revenir en 5 jours, alors que tout le monde pensait qu'ils ne seraient pas de retour avant deux bonnes semaines. Les hommes et les chiens qui ramenèrent les ampoules de sérum congelées par le froid, furent accueillis en héros par toute une communauté qui leur était redevable de la vie. Bien qu'habitués aux grands froids, de nombreux huskies périrent gelés lors de cette fantastique épopée.

Balto eut droit à une statue que l'on peut voir à Central Park à New York, et sa dépouille naturalisée est visible au Muséum d'Histoire Naturelle de Cleveland dans l'Ohio. Quant à Togo, sa statue a été érigée à Seward Park à New York.

Depuis, pour commémorer cette course ahurissante, et en hommage au courage des chiens, se déroule chaque année au mois de mars, le « Iditarod Trail Sled Dog Race », l'événement sportif le plus populaire en Alaska avec le « Yukon Quest ». Une équipée de 1868 km qui mène les attelages de Willow près d'Anchorage à Nome en 8 ou 15 jours.

Départ Iditarod 2008 – Downtown – Anchorage. © Ecorsberg Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Je crois qu'il était nécessaire de s'affranchir de l'image du chien croqueur de mollets, hargneux et teigneux, ou pollueur de trottoirs. Le comportement de l'animal n'est que le triste reflet de l'attitude irrespectueuse et irresponsable de son maître. Un chien bien traité et éduqué, sera le plus affectueux, le plus reconnaissant et le plus fidèle des compagnons. Il n'est pas possible de trouver dans le monde animal, une espèce plus dévouée et compréhensive. Une espèce qui sache faire preuve d'autant de courage, qui soit capable de sacrifier sa vie pour son maître au mépris de la sienne propre.