Couple d'oies de Guinée sur les berges de l'Ill à Mulhouse. © Patrick Straub

Planète

Oie

DéfinitionClassé sous :zoologie , oie , ansériforme

L'oie est un nom vernaculaire désignant un groupe d'oiseaux qui appartient à la famille des Anatidae, parmi lesquels on compte également les canards et les cygnes. Ce sont des oiseaux aquatiques de grande taille dont les espèces sauvages sont migratrices. Ces différentes espèces sont réparties en cinq genres que voici :

Le genre Anser regroupe sept espèces et plus d'une centaine de races domestiques.

Oie rieuse (Anser albifrons). © davidhofmann08, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le genre Chen inclut trois espèces.

Oie de Ross (Chen rossii). © stonebird, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le genre Branta qui rassemble six espèces de bernaches.

Bernache à cou roux (Branta ruficollis). © Philippe Boissel, Flickr, cc by nc nd 2.0
Céréopse cendré (Cereopsis novaehollandiae). © imageo, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le genre Plectropectus dont on ne recense qu'une seule espèce également.

Oie armée de Gambie (Plectropterus gambensis). © Werner Witte, Flickr, cc by nc 2.0

On intègre également dans le terme « oie », les 11 genres appartenant à la famille des Tadornidae.

Tadorne radjah (Tadorna radjah). © JJ Harrison, Wikipédia, cc by 3.0

Les espèces d’oies d’Europe ou d’Asie

L'oie est un gros oiseau aquatique plus massif et au cou plus long que le canard. Les livrées sont variables selon les espèces, mais tirent toutes sur le brun et le gris, exceptionnellement sur le blanc. Toutes les espèces possèdent un bec large à sa base, parfois surmonté d'un tubercule, et de larges pattes palmées.

Quelques espèces d'oies ont été domestiquées. Les races européennes sont issues de l'oie cendrée, tandis que les races asiatiques émanent de l'oie cygnoïde. Mais de nos jours, on trouve ces différentes races dans le monde entier. Il existe également des hybrides issus de bernaches du Canada ou de coscorobas blancs.

Coscoroba blanc (Coscoroba coscoroba). © DickDaniels, Wikipédia, GNU FDL 1.2

Leurs rythmes de reproduction et leurs migrations sont cadencés par les saisons. La plupart des espèces nidifient à la fin du printemps et en été dans les toundras arctiques, et passent l'hiver dans les pays plus cléments. Les migrations débutent en octobre ou novembre selon les aléas du climat. Les oies sont vulnérables au moment de la mue, car elles perdent leurs rémiges  et sont de fait, incapables de voler pendant quelques semaines, le temps que les nouvelles repoussent. Lors de cette période, elles se regroupent en troupes nombreuses ou se réfugient sur des bancs de sable afin de se protéger des prédateurs.

Les oies sont surtout végétariennes

Toutes les espèces d'oies sont essentiellement végétariennes. Elles se nourrissent en broutant les herbes dans les prairies ou les plantes aquatiques dans les marais. Elles mangent également des graines, des racines, des tubercules, voire des baies et complètent leur alimentation avec des mollusques, des crustacés et des vers marins.

La grande majorité des espèces n'est pas menacée à long terme car leurs effectifs sont suffisamment nombreux ou leur aire de distribution assez vaste. Quelques-unes sont cependant nommées vulnérables ou quasi menacée selon la classification UICN. C'est le cas de l'oie empereur ou de la bernache néné. L'une d'entre elles, la bernache à cou roux est considérée comme étant en danger. Les causes les plus fréquentes de leur vulnérabilité sont la chasse, la disparition des zones humides qui constituent leur habitat privilégié, la cueillette des œufs, la pollution aux hydrocarbures et dans une moindre mesure les prédateurs naturels ou importés.

Oie empereur (Chen canagica). © kat+sam, Flickr, cc by 2.0

A découvrir sur Futura-Sciences :

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi