Le tyrannosauroïde géant, prédateur du Crétacé, pesait près d’une tonne et demie, pour 9 mètres de long. C'est ce que révèlent les trois squelettes exhumés en Chine, qui démontrent également que ce Yutyrannus était couvert de plumes… de poussin.
Cela vous intéressera aussi

Trois spécimens apportés à deux musées chinois par un collectionneur de fossilesfossiles ont intrigué les paléontologuespaléontologues. Ces os appartenaient à des tyrannosauroïdes géants, cette famille de grands prédateurs qui semaient la terreur de la fin du JurassiqueJurassique au début du CrétacéCrétacé, donc autour de 150 millions d'années avant le présent. Des fémurs solidessolides, de 61 à 85 centimètres, et un crânecrâne de bonne taille, semblable à celui de Tyrannosaurus rex, font dire à l'équipe de Xing Xu que l'animal devait peser environ 1.400 kgkg et mesurer 9 m de longueur, de la tête à la queue. Il marchait sur deux pattes, terminées par trois gros doigts.

Ces restes venaient de la région de Liaoning, au nord de Pékin, désormais célèbre pour la richesse des découvertes de dinosauresdinosaures. On y a notamment trouvé le microraptor, curieux animal à quatre ailes, un ptérosaure et même un embryon d’un ancêtre des oiseaux, encore dans son œuf. D'une manière générale, cette zone a fourni un étonnant bestiaire de dinosaures à plumes.

Vue d'artiste d'un groupe de <em>Yutyrannus huali</em>. Bipèdes, de la famille des tyrannosauroïdes géants, ces dinosaures étaient totalement ou partiellement recouverts de longues plumes d'une quinzaine de centimètres. © Brian Choo

Vue d'artiste d'un groupe de Yutyrannus huali. Bipèdes, de la famille des tyrannosauroïdes géants, ces dinosaures étaient totalement ou partiellement recouverts de longues plumes d'une quinzaine de centimètres. © Brian Choo

Yutyrannus huali, le beau dinosaure à plumes

Et celui-ci, justement, en avait. Filamenteuses, elles mesuraient une quinzaine de centimètres et, d'après les paléontologues, évoquent plutôt le duvet des poussins d'oiseaux actuels. L'équipe sino-canadienne, qui vient de publier ses résultats dans Nature, l'a baptisé Yutyrannus huali, du mandarin yu, qui signifie « plume », et huali, qui veut dire « beau ».

Ce beau tyrannosaure à plumes, donc, vivait au Crétacé inférieur, quelque part entre -140 et -100 millions d'années. Il ne faisait pas chaud dans cette région, environ 10 °C disent les chercheurs, et ce manteaumanteau de duvet devait donc être confortable, même s'il ne recouvrait peut-être pas tout le corps. Ce n'est que plus tard que d'autres cousins ont allongé les barbes de leurs plumes et les ont accrochées les unes aux autres à l'aide de barbulesbarbules. Peut-être ce plumage servait-il aussi à l'animal pour des parades sexuelles, comme c'était probablement le cas pour le microraptor ?

S'ajoutant à une longue série de découvertes, ce Yutyrannus huali montre que les plumes duveteuses étaient peut-être assez répandues chez les dinosaures du Crétacé. Quoi qu'il en soit, ces nouveaux fossiles viennent s'ajouter au puzzle qui nous présente aujourd'hui, encore bien imparfaitement, l'évolution des dinosaures à plumes.