Cela vous intéressera aussi

Bernache cravant (Linnaeus 1758) – Branta bernicla

  • Ordre : ansériformes
  • Famille : Anatidae
  • Genre : Branta
  • Taille : 0,50 à 0,65 m (envergure 1,00 à 1,15 m)
  • Poids : 1 à 1,7 kg
  • Longévité : 10 à 13 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description de la bernache cravant

La bernache cravant ressemble à une petite oie à la tête, au becbec, au cou, à la poitrine et aux pattes noires. L'adulte présente un liseréliseré blanc irrégulier sur chaque côté du cou. La partie dorsale est gris foncé et parcourue de liserés clairs. Le dessous du corps et ses ailes sont brunâtres, tandis que le dessous de la queue est blanc. L'ornithologueornithologue Alan P. Peterson distinguerait trois sous-espècessous-espèces : Branta bernicla bernicla, Branta bernicla hrota et branta bernicla nigricans qui nidifient en Alaska et hiverne en Basse-Californie. La sous-espèce Branta bernicla orientalis est fréquemment comprise dans la précédente.

Il existe trois sous-espèces de bernache cravant. © Andreas Trepte, Wikipédia, cc by sa 2.5

Il existe trois sous-espèces de bernache cravant. © Andreas Trepte, Wikipédia, cc by sa 2.5

Habitat de la bernache cravant

La bernache cravant est présente dans la toundratoundra de l'ensemble de la zone arctiquearctique américaine, européenne et russe. Elle recherche les zones humideszones humides et salées et fréquente les vasières du front de mer, où elle recherche sa nourriture. Elle hiverne dans la partie sud de l'Europe, des États-Unis et de l'Asie. Selon les années, la France accueille près de 50 % de la population mondiale. On retrouve les groupes les plus importants dans le Finistère et dans les Côtes-d'Armor, mais également autour de l'île de Ré.

Bernaches cravant en Islande. © eir@si, Flickr, cc by nc nd 2.0

Bernaches cravant en Islande. © [email protected], Flickr, cc by nc nd 2.0

Comportement de la bernache cravant

La bernache cravant est une oie grégairegrégaire dont les rassemblements peuvent parfois être très impressionnants. Elle nage très bien et se nourrit en eau peu profonde. Elle plonge la tête sous l'eau à la façon des canards pour aller chercher la nourriture, ou glane sur les prairies humides en bordure de mer. C'est un oiseau migrateuroiseau migrateur qui vole en lignes irrégulières ou en groupes compacts, rarement en formation en V comme les oies véritables. Son altitude de vol n'est pas très élevée. Elle se situe entre 100 et 400 mètres. La bernache cravant ne craint les prédateurs que lors de la période de nidification. Les poussins sont alors menacés par les petits mammifèresmammifères carnivores, les oiseaux marins et quelques rapacesrapaces.

Bernache cravant en position défensive. © Tim Bowman USFWS, Wikipédia, DP

Bernache cravant en position défensive. © Tim Bowman USFWS, Wikipédia, DP

Reproduction de la bernache cravant

La saisonsaison de reproduction commence en juin et dure environ trois mois. La bernache cravant niche indifféremment en solitaire ou en colonie. Confectionné à l'aide de végétaux divers dans une dépression du sol, le nid est tapissé de duvet. La femelle y dépose de trois à cinq œufs qu'elle couve seule pendant une période de trois ou quatre semaines, pendant laquelle le mâle assure la protection de la couvéecouvée. Les poussins sont nidifugesnidifuges et quittent le nid au terme d'une quarantaine de jours pour suivre leurs parents. Les jeunes sont emplumés au terme de six semaines, période nécessaire à la muemue des adultes. Ils sont matures sexuellement entre deux et trois ans.

Régime alimentaire de la bernache cravant

La bernache cravant se nourrit essentiellement des alguesalgues et surtout des ulves ou laitues de mer, des pousses tendres des herbus de prés salés, des moussesmousses, des zostères, des salicornes, et des semis de céréalescéréales en hiverhiver.

Bernaches cravant sur une plage, en Allemagne. © Henrike Mühlichen, Wikipédia, cc by sa 3.0

Bernaches cravant sur une plage, en Allemagne. © Henrike Mühlichen, Wikipédia, cc by sa 3.0

Menaces sur la bernache cravant

Les populations mondiales sont estimées à près de 240.000 individus et, compte tenu de leur vaste aire de distributionaire de distribution, l'espèce n'est pas classée en danger. Elle est totalement protégée sur l'ensemble du territoire français.