Planète

Grand cormoran

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , palmipède
Photo d'un grand cormoran. © 4028mdk09, CC by-SA 3.0

Grand cormoran (Linnaeus 1758) - Phalacrocorax carbo

  • Ordre : Suliformes
  • Famille : Phalocrocoracidae
  • Genre : Phalacrocorax
  • Taille : 0,80 à 1,00 mètre (envergure 1,30 à 1,60 mètre - longueur du bec 10 cm)
  • Poids : 2 à 3,7 kg
  • Longévité : 15 à 20 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du grand cormoran

Le grand cormoran est un oiseau de taille moyenne au plumage entièrement noir bleuté présentant des reflets bleus ou vert-bronze sur les ailes dont les plumes sont placées en écailles. Le cou s'orne de plumes blanches éparses et d'une tache de même couleur sur le haut de la cuisse lors de la période nuptiale. La queue en forme de palette natatoire est noire. Les joues sont blanches tandis que le bec long, puissant et crochu à son extrémité est gris clair. La commissure des lèvres est cernée de jaune ce qui le distingue de ses cousins, et ses yeux sont verts. Les pattes courtes et palmées sont noires.  

Grand cormoran. © Andreas Trepte, CC by-SA 2.5

Habitat du grand cormoran

L'aire de distribution du grand cormoran est très vaste. Elle se situe entre le 74e parallèle nord et le 47e parallèle sud. On le trouve aussi bien en Europe, qu'en Asie, en Océanie, en Afrique et sur le littoral est de l'Amérique du Nord. C'est un oiseau qui fréquente aussi bien les plans d'eau douce, saumâtre et salée : estuaires, mangroves, rivages côtiers, deltas, lacs, étangs et même les ports de plaisance. Il existe huit sous-espèces qui ont chacune une localisation géographique bien définie.

Groupe de grands cormorans à Guernesey. © Patrick Straub
  • Phalacrocorax carbo carbo que l'on trouve en Amérique du Nord et au nord-ouest de l'Europe
  • Phalacrocorax carbo carboides qui vit en Australie
  • Phalacrocorax carbo hanedae qui fréquente le Japon
  • Phalacrocorax carbo lucidus que l'on peut observer en Afrique de l'Est, de l'Ouest et du Sud
  • Phalacrocorax carbo maroccanus au sud du Maroc
  • Phalacrocorax carbo novaehallandiae qui nidifie en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle Zélande
  • Phalacrocorax carbo sinensis qui niche dans le nord et le centre de l'Europe jusque dans l'est de l'Asie
  • Phalacrocorax carbo steadi de Nouvelle-Zélande

Comportement du grand cormoran

Bien qu'il soit généralement solitaire, le grand cormoran est un oiseau sociable et grégaire en période de reproduction et sur les zones de nourrissage. Il est généralement silencieux mais ses vocalisations peuvent être gutturales lors de la saison de nidification. C'est un excellent plongeur qui peut rester en apnée jusqu'à une minute. La profondeur moyenne qu'il atteint est d'une dizaine de mètres. Il nage rapidement mais son plumage n'est pas étanche. Les bulles d'air emprisonnées entre les plumes et qui lui assurent sa flottabilité s'échappe au fur et à mesure de ses plongées. Ce phénomène contribue à alourdir l'oiseau qui, au bout de quelque temps doit gagner un perchoir pour permettre à l'eau de s'évacuer. Contrairement à ce qu'il est généralement admis, lorsque le grand cormoran est surpris face au soleil les ailes déployées, ce n'est pas pour se sécher, mais pour exposer son bol alimentaire au soleil afin de favoriser la digestion. Le palmipède construit son nid en hauteur dans les arbres qui sont aisément reconnaissables car totalement dépourvus de feuillage. En effet, l'acidité des fientes contribue à la défoliation des végétaux qui meurent rapidement. Lorsqu'il vole, son battement d'aile est puissant et régulier.

Cormorans sur une plage. © Andrew Butko, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du grand cormoran

La saison de nidification varie selon la localisation géographique. Le nid est bâti à l'aide de branchage et tapissé d'herbes, d'algues sèches et d'autres matériaux plus doux. La femelle pond trois ou quatre œufs qu'elle couve pendant environ un mois en alternance avec le mâle. Les quinze premiers jours, les poussins sont nourris à l'aide d'une substance huileuse que les parents régurgitent, avant d'être nourris avec de la nourriture plus consistante. Les jeunes restent dépendants de leur parents pendant un peu plus de deux mois, mais commence à s'entraîner au vol au bout d'une cinquantaine de jours. Ils atteignent leur maturité sexuelle entre trois et quatre ans.

Aire de nidification de grands cormorans. © Eva-Maria Kintzel, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire du grand cormoran

Le grand cormoran se nourrit généralement de petits poissons, mais est capable d'avaler des proies de plus d'un kilo. Il plonge et les capture dans son bec puissant, puis regagne la surface, jette le poisson en l'air pour le retourner et l'avaler. 

Grand cormoran à la pêche. © Patrick Straub

Menace sur le grand cormoran

Le grand cormoran prolifère en certains endroits et est considéré comme une véritable nuisance, au point que des autorisations de tirs pour réguler les populations sont parfois délivrées. L'oiseau est victime des champs éoliens et de la chasse dans certains pays. C'est un véritable fléau pour la pisciculture et pour les populations de poissons de rivières. Ses populations se sont stabilisées au point que son statut n'est pas en danger. 

Position caractéristique du grand cormoran. © Dick Daniels, CC by-SA 3.0

Le saviez-vous ?

Dans certains pays dont la Chine, le grand cormoran de la sous-espèce Phalacrocorax carbo sinensis est encore utilisé pour la pêche traditionnelle par les paysans. Après une période d'acclimatation à l'eau douce, les pêcheurs cerclent le cou de l'oiseau à l'aide d'une bague ou d'un collet, et le retienne au bout d'une ficelle longue et solide. Le cormoran plonge pour attraper le poisson et ne peut avaler que les petites proies. Les gros poissons emprisonnés dans le gosier, sont récupérés par le pêcheur. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi