Un oiseau mi-mâle mi-femelle découvert en Pennsylvanie

Classé sous :oiseaux , Cardinal à poitrine rose , gynandromorphie

Le musée d'histoire naturelle de Canergie, en Pennsylvanie, a annoncé le baguage d'un oiseau rarissime : un cardinal à poitrine rose, atteint de gynandromorphisme bilatéral. Les individus gynandromorphes présentent des caractéristiques mâles sur certaines parties de leur corps, et des caractéristiques femelles sur d'autres parties. Lorsque ce gynandromorphisme est bilatéral, l'animal ou l'insecte concerné arbore un côté mâle et un côté femelle. C'est le cas de cet oiseau.

Chez Pheucticus ludovicianus, chaque sexe a une couleur de plumage différente. Les « fosses d'ailes » sont rouge-rose et les plumes noires pour les mâles, tandis que les fosses d'ailes sont jaunes et les ailes plus brunes pour les femelles. Les individus masculins présentent aussi des taches rouge-rose sur leur torse. 

Le gynandromorphisme, très atypique, n'est pas accompagné d'une pathologie bien que les scientifiques ignorent les conséquences sur la reproduction. Généralement, chez les oiseaux femelles, seul l'ovaire gauche est fonctionnel. Puisque le côté gauche de cet oiseau est aussi le côté femelle, il est possible qu'il puisse se reproduire avec un mâle. À moins que la partie masculine de son plumage ne déclenche une réponse territoriale chez les autres mâles, qui le penseraient en train de courtiser des femelles... À tort ou à raison.

Ce cardinal à poitrine rose présente chacune des deux couleurs distinctes des deux sexes. Son côté droit s'affiche mâle, pendant que son côté gauche a des caractéristiques femelles. © Annie Lindsay, Carnegie Museum of Natural History
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : les oiseaux sont-ils les derniers descendants des dinosaures ?  Avec les multiples découvertes de dinosaures à plumes en Chine, se pose la question du lien avec les oiseaux. Ces derniers pourraient-ils être les descendants de ces créatures disparues ? Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, afin d’en savoir plus sur la question.