Vue au CT scanner du crâne d’Asteriornis maastrichtensis, l’ancêtre des gallinacés modernes. © Daniel Field, université de Cambridge

Planète

« Superpoulet » : le plus ancien fossile d'oiseau moderne jamais découvert

ActualitéClassé sous :zoologie , Gansus , fossile

Sorte de croisement entre une dinde, un poulet et un canard, Asteriornis maastrichtensis est l'un des rares oiseaux ayant survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire, qui a vu disparaître les dinosaures et la plupart des autres espèces. Il y a 66,7 millions d'années, il gambadait sur les côtes belges où régnait alors une ambiance tropicale.

Les chercheurs l'ont surnommé « Superpoulet », car c'est selon eux le plus vieil ancêtre de nos poules et canards modernes. Mais son vrai nom scientifique est Asteriornis maastrichtensis, en référence à Astéria, la fille de Titan dans la mythologie grecque qui s'est transformée en caille pour échapper à Zeus, et à Maastricht, la ville d'où provient le fossile. Ce dernier, un crâne de 4,5 centimètres a été découvert par hasard, en 2000, par un promeneur dans une carrière de calcaire près de la frontière belgo-néerlandaise.

Les fossiles d’oiseaux du Crétacé, très rares dans l’hémisphère Nord

Le minuscule crâne, accompagné d'un fémur de la taille d'une brindille et de petits os, est conservé au Musée de Maastricht aux Pays-Bas. Mais ce n'est que huit ans plus tard que les chercheurs vont le passer au scanner tomographique à rayons X (CT scanner), le nouvel outil miracle des paléontologues qui permet d'obtenir une vue 3D en haute définition et extrêmement détaillée (voir image ci-dessus). Cette description a permis d'en savoir plus sur le curieux Asteriornis, l'un des très rares fossiles d’oiseaux de cette époque retrouvé dans l'hémisphère Nord. « C'est l'un des crânes d'oiseaux les mieux préservés au monde », s'enthousiasme Daniel Field, paléontologue à l'université de Cambridge et principal auteur de l'étude décrivant cette découverte, publiée dans la revue Nature.

Asteriornis maastrichtensis vivait il y a 66,7 millions d’années sur les côtes belges, où l’environnement ressemblait alors aux plages tropicales des Bahamas. © Phillip Krzeminski

Nous sommes 66,7 millions d'années avant notre ère, soit à peine 700.000 ans avant l'impact du terrible astéroïde qui va anéantir les dinosaures et 80 % des autres espèces d'oiseaux de la planète. « Superpoulet », qui ressemble à un mélange de canard et de dinde perché sur de longues pattes, gambade tranquillement sur les côtes belges, où le climat est alors plus proche de celui des Bahamas que de celui de la mer du Nord actuelle.

Asteriornis maastrichtensis, à mi-chemin entre la poule, la dinde et le canard. © Daniel Field, université de Cambridge

Survivant des dinosaures

« Asteriornis maastrichtensis nous donne un aperçu de ce à quoi ressemblaient les oiseaux aux premiers temps de leur évolution », explique Albert Chen, doctorant à l'université de Cambridge et coauteur de l'étude. Il y a environ 165 millions d'années, la branche des théropodes, commune aux oiseaux et aux dinosaures, a divergé pour donner lieu à une évolution parallèle des deux clades et des reptiles. Seules quatre lignées distinctes d'oiseaux ont survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire il y a 66 millions d'années, dont les paléognathes (autruches, émeus...), les ansériformes (oies, canards, cygnes...), les gallinacés (dindes, poules, cailles, faisans...) et les néoaves, qui comprennent tous les autres oiseaux modernes. Asteriornis se situe, lui, à mi-chemin entre les gallinacés et les ansériformes, même si sa lignée est aujourd'hui éteinte.

Pourquoi a-t-il survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire, contrairement à la plupart des oiseaux de l'époque ? Peut-être en raison de sa petite taille (moins de 400 grammes), nécessitant moins de ressources, de son mode de vie côtier, offrant un abri dans l'eau et les marécages, ou de la forme particulière de son bec, adapté à un large choix de nourriture. Quoi qu'il en soit, « la découverte d'Asteriornis est la preuve que l'Europe fut une zone clé dans l'histoire de l'évolution des oiseaux modernes », conclut John Jagt, du Museum d'histoire naturelle de Maastricht et qui a participé à l'étude.

  • Asteriornis maastrichtensis est le plus vieil ancêtre commun des oiseaux modernes.
  • Âgé de 66,7 millions d’années, il s’apparente à un hybride entre la poule et le canard.
  • C’est l’un des très rares oiseaux ayant survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire.
Pour en savoir plus

Découverte d'un possible chaînon manquant dans l'évolution des oiseaux

Article du BE Chine publié le 14/07/2006

Des fossiles d'une créature préhistorique susceptible de constituer un chaînon manquant dans l'évolution des oiseaux ont été découverts dans le nord-ouest de la Chine, selon un article publié dans la revue Science

Les restes de 40 spécimens de cet oiseau presque moderne, si bien préservés que certains portaient encore des plumes, ont été mis à jour dans la province chinoise du Gansu, dans le lit d'un ancien lac. Auparavant, seule une patte de la créature, baptisée Gansus yumenensis, avait été découverte.

" Le Gansus est un chaînon manquant de l'évolution des oiseaux ", explique Matt Lamanna, du Muséum Carnegie d'histoire naturelle à Pittsburgh. " La plupart des ancêtres des oiseaux de l'époque des dinosaures appartiennent à des groupes disparus qui n'ont aucun descendant moderne. Mais le Gansus a conduit aux oiseaux modernes et c'est donc un trait d'union entre les oiseaux primitifs et ceux que nous voyons aujourd'hui ", précise le chercheur, coauteur de l'étude.

Les fossiles vieux de 110 millions d'années sont les plus anciens retrouvés pour des Ornithurae, un groupe qui comprend l'ensemble des oiseaux modernes et leurs plus proches cousins disparus. Auparavant, les plus anciens fossiles connus de cette famille remontaient à 99 millions d'années.

Le Gansus est un chaînon supplémentaire dans une longue chaîne de formes intermédiaires entre l'Archeopteryx, le plus ancien oiseau connu de la fin du jurassique, et les oiseaux modernes.

Les recherches ont été financées notamment par le Muséum d'histoire naturelle Carnegie, l'université Dixie de l'Utah, le Centre géologique chinois et le Ministère chinois de la science et de la technologie.

Par Matthieu MASQUELIER

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !