© Adobe
Planète

Pourquoi une si longue sécheresse installée sur toute la France et l’Europe ?

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , sécheresse , cellule de Hadley

La quasi-totalité de la France est à nouveau considérée en état de sécheresse sévère, et même extrême sur certaines régions. Une situation qui concerne également le reste de l'Europe et qui s'aggrave chaque année. Pourquoi les sécheresses se multiplient-elles dans cette partie du monde ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Jardin : 5 fleurs qui supportent bien la sécheresse  Toutes les plantes ont besoin d’eau pour vivre. Mais certaines supportent bien les longues périodes de sécheresse. Avec ces 5 fleurs, finie la corvée d’arrosage ! 

La quasi-totalité de la France est actuellement concernée par des arrêtés de sécheresse, avec une quinzaine de départements en état de « crise » : sur le centre-ouest, le centre, le sud-ouest et le sud-est, le niveau rouge déclenché sur certaines localités interdit les prélèvements, y compris agricoles. En effet, malgré les pluies de la semaine dernière, les trois quarts de la France restent en état de sécheresse sévère selon Windy, et même extrême sur les zones en restriction d'eau.

Carte de la sécheresse au 25 juillet 2022 : en orange les zones en état de sécheresse sévère et en rouge les zones en sécheresse extrême. © Windy

Les quelques orages de ces dernières semaines n'ont pas suffi à améliorer la situation : il est tombé moins d'un mm de pluie à Bordeaux en juillet (contre une normale de 41 mm), 8 mm à Paris (contre une normale de 59 mm), et 0 mm à Marignane dans les Bouches-du-Rhône (contre une normale de 10 mm). Et la sécheresse va continuer d'empirer au regard des prévisions météo des 10 prochains jours : un temps chaud et sec (hormis quelques orages) est prévu de manière durable sur l'ensemble du pays. D'ici début août, la sécheresse sévère touchera l'ensemble du pays selon les modélisations de Windy. Plus encore, la sécheresse extrême gagnera du terrain sur le centre du pays, le sud-ouest, le nord-est, et l'intérieur de la Bretagne.

Carte de prévision sécheresse du 2 août : en orange les zones en état de sécheresse sévère et en rouge les zones en sécheresse extrême. © Windy

En prenant un peu de recul, on remarque que toute l'Europe est touchée par une sécheresse sévère. Une bonne moitié du territoire européen est d'ailleurs considéré en état de sécheresse extrême : l'Angleterre, l'Allemagne, l'Autriche, la Pologne, l'Italie, l'Espagne, l'Ukraine, la Croatie, la Serbie, la Hongrie, et la Roumanie.

Des blocages anticycloniques de plus en plus fréquents

Les situations de blocage anticycloniques se multiplient en Europe de l'ouest et en France depuis plusieurs années, et notamment ces huit derniers mois, entraînant de fortes chaleurs et une sécheresse inquiétante. On parle de blocage anticyclonique lorsqu'un anticyclone se décale sur la France et y reste pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines : ce blocage de hautes pressions entraîne alors un temps calme et sec. Lorsque de l'air chaud venu d'Afrique du nord remonte et se trouve bloqué également, l'accentuation de la sécheresse est encore plus importante. La circulation atmosphérique sur Terre comporte plusieurs cellules positionnées à des latitudes différentes. La cellule de Hadley se situe entre l'équateur et 30 degrés nord et sud, où on retrouve des vents soufflant du nord-est dans l'hémisphère nord et du sud-est dans celui du sud. Le rapport du Giec sorti il y a bientôt un an, en août 2021, mentionne d'ailleurs le fait que depuis 1980, il semblerait effectivement, mais sans certitude, qu'avec le réchauffement climatique la circulation de la cellule de Hadley se soit élargie, en particulier vers l'hémisphère nord. La remontée anormale de cette cellule est justement à l'origine de ces blocages de temps calme et d'air chaud sur l'Europe de l'ouest.

La position de la cellule de Hadley par rapport au globe.

Comme le précise le météorologue Guillaume Séchet, depuis la fin de l'année 2021, « on constate de vastes anomalies anticycloniques aux latitudes 40 à 50° nord dans l'hémisphère nord (comme sur le nord du Pacifique), alors que la ceinture anticyclonique est présente habituellement aux environs des latitudes 30 à 35° nord. Ce constat ne s'arrête pas là car la même observation, encore plus linéaire, s'observe dans l'hémisphère sud ! En général, la ceinture anticyclonique est habituellement située vers la latitude 30° sud. Ces huit derniers mois, elle s'est majoritairement située entre les latitudes 40 et 50° sud, si bien que les dépressions sont rejetées vers l'Antarctique où des anomalies de basses pressions sont constatées ».

Selon  Météo France, « les modèles climatiques s'accordent tous sur le fait que la cellule de Hadley aura une extension méridienne plus grande dans le futur, en lien avec des anticyclones qui se décalent vers les pôles ». Cette modification de la circulation atmosphérique globale tend donc à démultiplier le risque de sécheresses en Europe de l'ouest, dont la France. Les chercheurs de Météo France précisent par contre que l'Europe fait exception en matières de blocage anticycloniques l'été, car les blocages d'été ont tendance à diminuer sur les autres régions du monde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !