Depuis 30 ans déjà, les jours de fortes chaleurs sont en hausse en France. D’ici 2050, notre pays devrait subir quelque cinq jours de canicule en plus par an. Une conséquence du réchauffement climatique en cours. © Jenny Sturm, Fotolia
Planète

Vidéo : quelle différence entre vague de chaleur et canicule ?

Question/RéponseClassé sous :météorologie , canicule , vague de chaleur

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ?  L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé. 

L'été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé.

Un pic de chaleur se caractérise par épisode bref (24 à 48 heures) où les températures sont très au-dessus des normales de saison. Il peut se produire localement ou au niveau d'un territoire étendu. Lorsque ces températures élevées se poursuivent sur plusieurs jours consécutifs, on parle alors de vague de chaleur.

Il n'existe pas de définition universelle de la vague de chaleur : cela peut varier selon les régions du monde et le climat propre à chaque pays. Pour Météo France, une vague de chaleur est détectée dès lors que la température atteint ou dépasse 25,3 °C au niveau national et reste élevée durant au moins 3 jours. Ce seuil correspond à la moyenne de mesures quotidiennes de la température dans 30 stations météorologiques réparties sur le territoire métropolitain. La France a ainsi connu plus de 40 vagues de chaleur depuis 1947. On identifie aussi des vagues de chaleur départementales qui reposent sur les seuils différenciés.

Les vagues de chaleur en France métropolitaine depuis 1947. © Météo France

Canicule : pas seulement une affaire de météo

Une canicule se définit comme un épisode de températures élevées de jour comme de nuit sur une période prolongée. Il n'existe pas ici de seuil national : la canicule est déterminée au niveau départemental avec des seuils de températures et des durées variables. Pour Toulouse par exemple, on parle de canicule dès que les températures ne descendent pas en dessous des 21 °C la nuit et dépassent 36 °C le jour, pendant au moins 3 jours et 3 nuits.

Contrairement à ce que l'on croit, le seuil de canicule ne dépend pas seulement de critères météorologiques : il est déterminé conjointement pas Météo France, Santé Publique France et le ministère de la Santé. Des critères d'environnement local et de vulnérabilité de la population entrent ainsi en ligne de compte. On calcule notamment à partir de quel seuil de température s'observe une surmortalité dans chaque département. Lorsque les prévisions dépassent ce seuil pour une durée supérieure à 3 jours et 3 nuits, le département est placé en vigilance canicule.

Les vagues de chaleur se produisent principalement entre début juillet et mi-août, mais il arrive que le phénomène se produise plus tardivement, comme ce fut le cas en 2016 entre le 23 et le 28 août, ou plus précocement, comme en 2017 entre le 18 et le 22 juin. Les températures avaient alors atteint 26,4 °C en moyenne nationale en France la journée du 21 juin.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !