Maison

Les parasites, ennemis de votre jardin

Dossier - Le jardin des gens pressés
DossierClassé sous :jardin , s'occuper du jardin , entretenir le jardin

Vous voulez créer un petit jardin, mais le travail de la semaine vous décourage ? Qu’à cela ne tienne, Michel Caron vous explique comment utiliser au mieux votre temps. Maîtrisez le choix des plantes, la lutte contre les mauvaises herbes ou encore le matériel pour profiter de votre jardin le weekend.

  
DossiersLe jardin des gens pressés
 

Les jardiniers maniaques passent leur temps à chasser le moindre petit insecte qui grignote le feuillage de leurs cultures. Comme vous êtes pressés, vous n'allez pas pouvoir agir de cette façon ! Il va pourtant falloir protéger vos plantations des parasites, mais en acceptant la présence de certains dégâts et en ne combattant que les ennemis les plus importants (pucerons, maladies comme le mildiou ou l'oïdium). Mais même en agissant de cette façon décontractée, vous aurez intérêt à soigner vos traitements.

Un crapaud commun (Bufo bufo) peut manger de très nombreux insectes qui s’attaquent à vos plantes. © Armin Kübelbeck, CC by-sa 3.0

Des mesures de prévention

Respectez toujours, au moins dans votre potager, une rotation des cultures, de façon à ce que les parasites (champignons microscopiques et larves d'insectes) ne retrouvent pas les plantes qui les hébergent deux années de suite aux mêmes endroits. Ne fertilisez pas le sol à la légère, mais seulement avec pondération, par exemple en n'enfouissant pas un fumier mal décomposé. Gardez-vous aussi de tout excès d'azote et respectez les doses indiquées sur les sacs d'engrais. Choisissez de préférence des espèces et des variétés résistantes à telle ou telle maladie. En hiver, grattez l'écorce abîmée des arbres, car des colonies de larves peuvent s'y cacher. N'hésitez jamais à détruire les plantes malades, en coupant par exemple les rameaux de rosiers atteints d'oïdium (taches blanches).

Feuille de vigne parasitée par l'oïdium. Le jardinier pressé doit détruire les végétaux atteints sans hésitation. © Rude, GNU 1.2

Des animaux utiles à préserver

Certains peuvent faire la chasse aux parasites à votre place ! Ainsi, protégez sans hésiter certains insectes, comme l'abeille qui favorise la pollinisation des plantes, la coccinelle et le scarabée doré ; les vers de terre, dont les galeries amollissent le sol et l'aèrent, tout en l'enrichissant en matières organiques ; les grenouilles et crapauds, capables de détruire en une seule nuit une quantité impressionnante d'insectes et de limaces ; les reptiles, comme l'orvet, la couleuvre et le lézard et enfin le hérisson, qui adore se nourrir de limaces et d'insectes.