Parmi les meilleures idées de crowdfunding de janvier, cette mini lampe torche pas plus grosse qu'un ongle. © The Sub

Maison

Les meilleurs projets de crowdfunding : une éolienne cerf-volant, une vapoteuse de vitamines, une enceinte connectée qui apprend le chinois…

ActualitéClassé sous :Finances , crowdfunding , financement participatif

Le financement participatif offre un aperçu des nouvelles tendances et des idées qui enthousiasment le public... et aussi de celles qui font un flop. Futura sélectionne pour vous celles à retenir. Pour ce mois de janvier : une éolienne qui tient dans un sac à dos, une bicyclette huit-en-un ou un robot désinfectant.

Le financement participatif reste le meilleur moyen de tester son idée auprès du public et de récolter des fonds pour lancer sa concrétisation. Si beaucoup de projets peinent à retenir l'attention, d'autres sont de véritables trouvailles. Futura les a dénichées et a sélectionné les meilleurs projets, selon leur originalité, leur potentiel, les montants levés ou le succès rencontré auprès du public.

The Sub, la plus petite lampe torche du monde

Après Claw, un mini outil multiusage, la startup londonienne Malboro & Kane réitère sur Kickstarter avec The Sub, « la plus petite lampe torche du monde ». De la taille d'une carte SIM (2,5 cm), elle s'attache à une fermeture éclair, une poche ou en pendentif. Avec une luminosité de 30 lumens, elle permet d'ouvrir sa porte dans le noir, de chercher son téléphone dans son sac ou de changer les plombs quand le disjoncteur a sauté. Le projet a rempli son objectif de financement en moins d'une heure sur Kickstarter et atteint près de 48.000 euros.

La Sub, plus petite lampe torche du monde. © The Sub, Kickstarter

KiweeOne, l’éolienne cerf-volant

Au camping, en expédition dans un endroit isolé ou à la plage... La mini éolienne KiweeOne portée par un cerf-volant est capable de produire de l'électricité de jour comme de nuit et s'installe n'importe où : souche d'arbre, bateau, barre de toit d'une voiture... Elle produit 100 W de puissance lorsqu'elle est en vol, pouvant être consommée directement ou stockée dans une batterie.

La startup Kitewinder a dépassé son objectif de financement sur Ulule avec déjà plus de 32.500 euros levés. Les fonds lui permettront de lancer la production, qui sera destinée dans un premier temps à des ONG et des associations afin de pouvoir fournir de l'électricité aux victimes de catastrophes naturelles.

KiweeOne, l’éolienne cerf-volant qui tient dans un sac à dos. © KiweeOne

Monkeycycle, la bicyclette huit-en-un

Poussette, tricycle, quad ou vélo : Monkeycycle est un engin adaptatif qui évolue au fur et à mesure que votre enfant grandit. On peut ainsi ajouter des roues, inverser le sens du cadre en aluminium, fixer des pédales ou un guidon.

Les quatre fondateurs ont déjà rassemblé plus de 92.600 euros sur Indiegogo et autant sur Kickstarter, soit cinq fois les objectifs affichés. Les premiers exemplaires devraient être envoyés dès le mois d'avril pour 349 dollars (l'option poussette est en supplément).

Monkeycycle : un engin, huit façons de rouler. © Monkeycycle

Inubox, les premières toilettes pour chien

Le marché des accessoires pour animaux est en plein boom en France et aux États-Unis, où les propriétaires n'hésitent pas à dépenser des fortunes pour leurs petits compagnons. Après les litières automatiques pour chat, voici donc les premières toilettes pour chien. Gros succès médiatique au dernier salon CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas en janvier, l'Inubox est une sorte de trappe géante où le chien fait ses besoins.

Il se referme et procède à un cycle de nettoyage lorsque l'opération est terminée. Les déjections sont envoyées dans un sac fermé sans laisser d'odeur. Lancé sur Kickstarter, le projet a déjà rassemblé 27.000 euros. Vous pouvez encore participer jusqu'au 23 février.

Inubox, les premières toilettes d’intérieur pour chien. © Inubox, Kickstarter

Lily, l’enceinte connectée qui vous apprend le chinois

Cette enceinte connectée qui permet de converser et d'interagir en chinois a remporté un succès incroyable sur Indiegogo, avec plus d'un million d'euros levé en moins d'un mois. Mise au point par d'anciens ingénieurs de Google, Samsung, Intel, ou Huawei, Lily répond aux questions en chinois.

L'enceinte connectée corrige les erreurs de prononciations, propose des petits jeux et une traduction instantanée. Elle possède son propre système d'intelligence artificielle et se décline en 6 coloris. Les premières commandes devraient être livrées en avril.

Lily, l’enceinte connectée qui apprend le chinois. © Maybe

Sparq Vitamin Air, les vitamines à vapoter

Prenant le contrepied de Juul -- la startup californienne, très critiquée pour ses cigarettes électroniques visant les jeunes --, sa consoeur Sparq lance sur Indiegogo une vapoteuse électronique « santé et bien-être ». Garantie sans nicotine, cannabis ou produits chimiques, la Sparq Vitamin Air diffuse un cocktail de vitamines et d'extraits de fruits.

Trois recharges, pour le moment, sont disponibles : booster d'énergie, activateur de métabolisme ou régénérant. Lancée en octobre 2018, la campagne a levé plus de 95.000 euros, soit sept fois la mise espérée. Le kit de 3 cigarettes électroniques avec une recharge sera disponible dès février pour 35 dollars (31 euros).

Sparq Vitamin Air propose de vapoter des vitamines. © Sparq Life

CleanseBot, le premier robot désinfectant

Après le robot aspirateur qui nettoie la moquette, voici CleanseBot, le premier robot désinfectant qui détruit germes et bactéries partout dans la maison ou en voyage à l'hôtel. Il suffit de le glisser dans le lit pour et ses quatre lampes UV-C vont détruire les agents pathogènes en une trentaine de minutes.

L'appareil se recharge en trois heures et se contrôle via une application mobile. Un mode manuel permet également de s'en servir pour les peluches, la cuisine ou les ordinateurs. Lancée en novembre 2018, la campagne Indiegogo a récolté plus de 1,2 million d'euros.

Le robot CleanseBot désinfecte les lits, peluches ou n’importe quelle surface. © Cleansebot, Indiegogo

Tatsu, le bonnet léger, chaud et compactable

Il pèse à peine 29 grammes et n'est pas plus gros qu'une balle de golf une fois replié : le bonnet Tatsu tient votre tête bien au chaud et à l'abri de l'humidité et du vent grâce à son intérieur en duvet recouvert de nylon.

Fabriqué par la startup californienne Fürst, qui a déjà mis au pont d'ingénieux gants permettant de surfer sur son smartphone, il est disponible en 3 tailles et 5 couleurs. Les objectifs de financement ont été remplis en moins d'une semaine sur Kickstarter et les montants levés ont dépassé les 50.000 euros.

Tatsu, le bonnet ultra léger qui protège du vent, du froid et de la pluie. © Kickstarter

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi