Tech

CES 2011 : les tablettes en vedette

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , tablette tactile

À chacun sa tablette, cela semble être le mot d'ordre chez les constructeurs, avec un invité de plus : Google, qui présente Honeycomb, en fait la version 3 d'Android.

La tablette tactile Xoom, de Motorola, se connecte en Wi-Fi et en 3G. Elle embarque un processeur Tigra 2 et le système d'exploitation Android 3.0. © Motorola

Tous après l'iPad : près d'une centaine de « tablettes » ont été montrées au CES 2011 à Las Vegas. Samsung en a même présenté deux : la Galaxy Tab, classique, et le Sliding PC, un hybride avec un clavier se glissant sous l'écran. Dell explore la même idée d'un intermédiaire entre portable et tablette avec son Inspiron Duo et Asus fait de même avec un EePad Slider, à clavier coulissant sous l'écran.

Tablettes ou hybrides, tous ces ordinateurs du troisième type se ressemblent beaucoup et c'est à l'intérieur que l'on note la plus grande différence avec le choix du système d'exploitation. Pour l'instant, Microsoft tient la corde avec un Windows 7 très présent, un succès de bon augure pour le successeur, dont on parle beaucoup à Las Vegas et que l'on nomme, faute de dénomination officielle, Windows 8.

Le Sliding PC 7, de Samsung. Un hybride entre un ordinateur portable et une tablette tactile, avec un clavier escamotable. © Samsung

Un futur Windows pour les tablettes

Steve Ballmer, P-DG de Microsoft, en a parlé explicitement lors d'une conférence, et a annoncé que cette nouvelle version serait compatible avec les processeurs ARM, et plus généralement, avec l'architecture System on a chip (SoC), consistant à créer un circuit unique embarquant processeurs, mémoires et quelques interfaces. Autrement dit, ce Windows 8 sera optimisé pour les appareils à écrans tactiles, comme les tablettes.


Une présentation d’Android 3.0, « built for tablets », c’est-à-dire « conçu pour les tablettes tactiles ». © Google/androidpolice, Youtube

C'est une autre manière de dire que l'actuel Windows 7, même s'il fonctionne avec une interface tactile, ne bénéficiera jamais d'une telle optimisation. Du coup, Google a joué les stars avec son Hypercomb, un projet devenu Android 3.0 et présenté comme « conçu pour les tablettes tactiles ». Les démonstrations montrent quelques effets 3D et de jolies icônes animées. Google promet des versions adaptées de YouTube et GMail.

Android 3.0 existe : Motorola a présenté sa Xoom, une tablette donc. Le système d'exploitation de Google y fait tourner un processeur double cœur Tegra 2, exploitant 32 Go de mémoire et une double connexion sans fil 3G et Wi-Fi. Son écran de 10,2 pouces de diagonale (25 centimètres) affiche une définition de 1.280 x 800 points. Combien d'autres constructeurs suivront ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi