La tablette Xoom, de Motorola, au style épuré, peut être posée sur un socle. © Motorola

Tech

CES 2011 : la tablette Xoom de Motorola reçoit la palme

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , CES 2011

Au CES de Las Vegas, le prix de la meilleure innovation a été décerné à Motorola Mobility pour sa tablette tactile, qui s'est fait remarquer au Salon de l'électronique grand public. Le constructeur a également été récompensé pour son surpuissant téléphone Atrix.

Le jury de journalistes a fait un beau cadeau à Motorola Mobility en le gratifiant d'une double récompense à l'issue du salon CES de Las Vegas. Sortant d'une période de vaches maigres, mis à mal par la concurrence des smartphones, l'entreprise américaine a en effet présenté deux produits innovants. Le premier, qui reçoit justement le prix de la meilleure innovation, est la tablette tactile Xoom que tous, inévitablement, comparent à l'iPad d'Apple, le modèle de référence qui a ouvert ce marché. Le modèle de Motorola, selon les journalistes qui lui ont décerné cet « Awards », serait le « concurrent les plus sérieux » de l'iPad.

La Xoom se fait remarquer par son écran large (25,6 centimètres de diagonale) et l'absence complète de boutons. Elle embarque deux caméras, une de chaque côté, celle filmant vers l'arrière offrant une haute définition. À l'intérieur, un processeur à 1 GHz gère 32 Go de mémoire et une double connexion Wi-Fi et 3G. Aux États-Unis s'y ajoute la compatibilité avec le réseau à haut débit 4G de Verizon.

Ce matériel est sous le contrôle d'un système d'exploitation signé Google. C'est la version 3.0 d'Android, connue jusque-là sous le nom de Honeycomb (« rayon de miel ») et conçue pour les appareils à large écran tactile. Il est encore trop tôt pour juger ce système mais on remarque déjà qu'il accepte les vidéos au format Flash d'Adobe, que Steve Jobs a en horreur et que l'iPad ne peut pas lire (alors qu'il est courant sur le Web).

L'Atrix, un téléphone avec un gros processeur et une mémoire généreuse, se branche sur un ensemble écran-clavier pour devenir un ordinateur. © Motorola

Un ordinateur dans un téléphone

Motorola Mobility a aussi été récompensé pour l'Atrix, le téléphone présenté le plus puissant du marché. Son processeur Tegra 2 double cœur (le même que celui de la Xoom) bat à 1 GHz et la mémoire interne de 16 G peut être étendue à 48 Go avec une carte mémoire additionnelle, au format SD. Deux caméras filment devant et derrière en QHD (960 x 540 pixels). Le tout fonctionne, comme la Xoom, avec la version 3.0 d'Android.

L'aspect extérieur est des plus classiques avec son écran de 4 pouces de diagonale (10 centimètres) affichant 960 x 540 pixels. Mais il peut se métamorphoser : l'Atrix est en effet vendu avec une sorte d'ordinateur portable. Ce « Laptop Dock », c'est son nom, n'est en fait qu'une station d'accueil, comprenant un écran, un clavier, un pavé tactile et une batterie. On y greffe l'Atrix sur l'arrière, on allume et voilà un véritable ordinateur. Motorola propose aussi un « HD Multimedia Dock », avec télécommande, pour relier le téléphone à un téléviseur. L'Atrix n'est plus tout à fait un téléphone...

Cela vous intéressera aussi