Le patron d’Apple vient d’annoncer qu’il quittait temporairement ses fonctions pour se soigner, comme il l’avait fait l’an dernier à la même époque pour traiter un cancer du pancréas.
Cela vous intéressera aussi

C'est par un courrier électronique que Steve Jobs, le président et fondateur d'Apple a annoncé qu'il prenait un congé pour « se concentrer sur sa santé ». Atteint d'un cancer du pancréas, Jobs (55 ans) s'était déjà éclipsé en janvier 2009 et avait subi une greffegreffe avant de reprendre le chemin de son bureau à Cupertino. Comme l'an dernier, il laisse la direction de l'entreprise à Tim Crook, directeur général adjoint.

La date a peut-être été choisie puisque le 17 février est férié aux États-Unis. La Bourse est fermée et, à New York, l'action d'Apple n'a pas encore pâti de la nouvelle. Mais le titre a en revanche chuté dans les autres places boursières du monde.

S'il avait fondé Apple (en 1976, avec Stephen Wozniak), Steve JobsSteve Jobs en avait été écarté en 1983 par John Sculley (qu'il avait débauché de chez Pepsi Cola) pour y revenir en 1997. S'en suivront notamment l'iMac, l'iPodiPod, l'iPhoneiPhone et l'iPad.